Magazine Culture

Critiques Séries : The Orville. Saison 1. Episode 6.

Publié le 16 octobre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

The Orville // Saison 1. Episode 6. Krill.


Bon, maintenant que The Orville semble en orbite, la série doit trouver un moyen d’équilibrer les choses car si cet épisode est intéressant en termes d’intrigue, il manque d’humour et le principe de base de The Orville c’était l’humour. Du coup, avec un résultat décevant de ce côté là, on a l’impression qu’il manque un petit truc. Pas grand chose, mais un petit truc qui pourrait faire de cet épisode une explosion de saveurs. La partie la plus drôle de cet épisode se déroule dans le cold-open. C’est un bon moment mais la suite de l’épisode ternie un peu ce bon moment et laisse alors le téléspectateur un peu pantois, dans l’attente d’un peu plus. Ce que j’apprécie cependant dans cet épisode et dans The Orville depuis quelques épisodes c’est le fait qu’elle est en train de gagner en qualités. Les intrigues sont plus intéressantes et plus fluides pendant que les personnages s’organisent de façon plus intelligente ici et là. Je suis content de voir l’évolution constante de la série et les tentatives que Seth MacFarlane est en train de faire afin de coller au mieux à ce que l’hommage à Star Trek qu’il veut faire se devait d’être. La narration est alors plus forte et apporte un peu plus de profondeur à la fois aux personnages (qui étaient très plats et ennuyeux au début) mais aussi aux intrigues développées qui sont creusées de façon plus intelligente (et donc plus plaisante).

Cet épisode est clairement le moins drôle de tous (excepté le pilote que j’avais trouvé vraiment mauvais, reprenant tout ce que Seth MacFarlane peut faire de détestable à certains moments). Ce qui est appréciable aussi avec cet épisode c’est sa philosophie qui rappelle les thématiques que Star Trek exploitait par le passé. Seth MacFarlane a alors bien compris comment la série de SF fonctionnait et ce qu’il voulait en faire. Mais c’est dommage qu’il n’ait pas réussi à trouver le bon équilibre tout de suite. Car si cet épisode a aussi des défauts, ils sont bien moins encombrants ici que dans les deux premiers épisodes de la saison par exemple. C’est là que visuellement The Orville continue d’être suffisamment mignonne pour rappeler une fois de plus le côté kitch que peut avoir Star Trek de nos jours. Si vous avez eu envie de découvrir la série originale en 2017, forcément que cela a un côté kitch mais il est justement l’un des trucs les plus appréciables qu’il y a ici. Car cela rempli alors The Orville d’une certaine forme de nostalgie qui commence à me plaire (et ça change réellement en bon). Finalement, The Orville est en train d’aller de l’avant. Elle a encore du boulot à faire mais il est pour le moment réussi.

Note : 5.5/10. En bref, manque un peu d’humour mais une fois de plus encourageant narrative ment.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17139 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte