Magazine Culture

NCIS : Nouvelle Orléans - Saison 2 (DVD)

Publié le 17 octobre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews


A l’occasion de la sortie en coffret 6 DVD de la saison 2 de NCIS : Nouvelle Orléans, je suis retourné en Louisiane le temps d’une saison. Et finalement, voici mon avis…

Ca parle de quoi ?
On vient s’amuser à Big Easy des quatre coins de l’Amérique, mais l a fête peut parfois sérieusement déraper et virer au crime. C’est là que l’unité d’élite de NCIS : Nouvelle-Orléans intervient.
En tant qu’agent spécial, Dwayne Cassius Pride s’occupe des affaires menaçant la sécurité américaine ou impliquant des membres de l’armée. Son unité triée sur le volet comprend l’ancien détective de terrain du NOPD Christopher Lasalle, l’agent ultra- consciencieuse Meredith Brody, ainsi que leur nouvelle recrue, l’ancien agent secret Sonja Percy.
Pendant que les enquêteurs travaillent sur le terrain, les preuves sont traitées au siège par les experts techniques, comme l’expert en criminologie Sebastian Lund, le brillant hacker Patton Plame et la médecin légiste chevronnée Dr. Loretta Wade. Des drones issus du marché noir à de nouvelles drogues mortelles, en passant par une violation de domicile qui vire au crime, aucune situation n’est trop extrême pour les 24 épisodes palpitants de cette saison 2 !

Ca vaut quoi ?
Cela faisait un bout de temps que je n’étais pas tourné à la Nouvelle Orléans. Disons que NCIS et toutes ses déclinaisons cela n’a pas toujours été ma tasse de thé. Bien que j’ai tout de même vu 9 saisons de la série originale (oui !) et deux de son spin off à Los Angeles. Mais NCIS : Nouvelle Orléans, je n’avais pas été plus loin que le premier épisode, bêtement car je n’avais pas spécialement le temps de me plonger dans des aventures supplémentaires. Cette saison est l’occasion de voir apparaître de nouveaux personnages introduits rapidement sans prendre trop de temps inutile. La série s’engage alors à ne pas trop dérouter le téléspectateur et nous propose un truc facile histoire de ne pas se sentir dépayser. Cela me rappelle un peu quand Les Experts (toutes franchises confondues) introduisait de nouveaux personnages. Ils prenaient dans un premier temps la température avant de réellement plonger dans le vif du sujet. Est-ce que ce personnage plaît au premier abord ? Si oui, alors il reste et on lui donne une histoire. Si non, il disparaît avec perte et fracas.

La Nouvelle Orléans est aussi une occasion de voir un peu plus de ses traditions. L’épisode 6 est d’ailleurs plutôt bon en la matière avec la tradition de la robe rouge. Tout cela reste simpliste et l’affaire qui entoure le tout pas forcément exceptionnelle mais c’est séduisant car c’est fun et que cela apporte un peu de légèreté dans une série policière qui ressemble à d’autres. Le départ de Merri à la fin de la saison ne se fait pas forcément de la meilleure façon qu’il soit. C’était un personnage historique de la série mais étant donné que je ne me suis pas spécialement attaché au personnage, son départ me laisse un peu sur le carreau alors que tout cela est annoncé à grands coups de fer de lance. Finalement, en dehors des intrigues faciles et des personnages pas toujours solides, NCIS : Nouvelle Orléans reste une série policière fidèle à la franchise dont elle fait partie. C’est moins bon que du Chicago P.D./Fire/Med mais cela a le mérite de séduire une typologie de public qui s’en satisfait. Après ces 24 épisodes je suis à bloc pour ne pas revenir tout de suite même si l’édition est soignée et que sur les 6 DVD il y a suffisamment de place pour que la qualité reste intacte.

Et les bonus ?
- Scènes coupées : Est-ce bien nécessaire dans une série comme celle-ci d’avoir droit à des scènes supplémentaires ? Non. Ce bonus apportera peut-être un petit réconfort aux fans, mais il manque énormément de choses dans les bonus pour séduire l’acheteur final. Pas de petit bêtisier, pas de documentaire sur la fabrication de la série, rien de tout ça. Dommage.
- Episode cross-over avec NCIS : Ce double épisode cross-over est un classique des séries policières qui se déclinent en franchise. Pour le coup, je dois reconnaître l’ingéniosité des scénaristes qui ont su rendre cette affaire attractive sans nous donner trop l’impression de déjà vu. Et puis cela m’a fait plaisir de revenir voir NCIS après toutes ces années où j’ai laissé la série de côté. Ca a bien changé ! Et certains personnages que je croyais encore présents ne sont plus là. Comme quoi…

Caractéristiques techniques
6 DVD – 24 épisodes de 42 min

Image : 1,78 16/9ème
Audio : Anglais, Français, Allemand
Dolby Digital AC3 Surround 5.1

Sous-titres : Anglais (sourds et malentendants), Français, Allemand, Néerlandais
Bonus : Scènes coupées / Episode crossover avec NCIS / et bien plus encore!

Editeur : Paramount


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17982 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte