Magazine Santé

TROUBLES NEUROLOGIQUES : La mortalité diminue mais les incapacités augmentent

Publié le 17 octobre 2017 par Santelog @santelog
TROUBLES NEUROLOGIQUES : La mortalité diminue mais les incapacités augmentent

Maladie d'Alzheimer, de Parkinson, accident vasculaire cérébral (AVC), épilepsie ou migraine, etc..., à l'échelle mondiale, le fardeau des troubles neurologiques a considérablement augmenté au cours de ces 25 dernières années, conclut cette analyse de données du projet international Global Burden of Disease (GBD 2015), publiée dans The Lancet. Aujourd'hui, seconde cause de décès dans le monde (soit responsables de 16,8% des décès), ces troubles se classent au premier rang des DALY ou années de vie avec incapacité (soit 10,2%).

Les maux de tête ou céphalées de tension touchent 1,5 milliard de personnes, la migraine, environ 1 milliard, les maux de tête liés à l'abus de médicaments, 60 millions, et la maladie d'Alzheimer et autres démences 46 millions de personnes dans le monde. Entre 1990 et 2015, le nombre de décès liés aux troubles neurologiques augmente de 36,7% et le nombre de DALYs associées de 7,4%.

TROUBLES NEUROLOGIQUES : La mortalité diminue mais les incapacités augmentent

L'espérance de vie plus longue en cause ? C'est la principale explication des auteurs face à cette hausse redoutable de prévalence : " Les gens vivent plus longtemps et, par conséquent, souffrent plus souvent de démences qu'il y a plusieurs décennies ", explique Vasily Vlassov, l'auteur principal, professeur à la Higher School of Economics (Moscou). L'autre raison majeure est la croissance démographique. Cependant, en dehors de ces 2 facteurs démographiques, la tendance est plutôt à la baisse avec des taux normalisés selon l'âge en diminution, que ce soit pour les décès (-26% pour 100.000) ou pour les DALYs (-30%) sur la période 1990-2015.

Une tendance tout de même à la baisse, via principalement la réduction des AVC : Les AVC et les troubles neurologiques transmissibles s'avère responsables de la plus grande partie de cette diminution des décès et des DALYS liés aux troubles neurologiques. Une réduction liée à l'adoption de meilleurs modes de vie, mais aussi aux progrès des soins et des traitements. En revanche, la baisse des troubles neurologiques transmissibles dans les pays à faible revenu sont remplacés par une augmentation des troubles chroniques dans les pays à revenu élevé. Et si les taux de mortalité diminuent, le fardeau des souffrances et des incapacités augmente.

Les grandes pathologies à prévalence à la hausse sont ainsi :

  • La maladie de Parkinson (15,7%/100.000),
  • la maladie d'Alzheimer (2,4%),
  • la maladie du motoneurone (3,1%),
  • les cancers du cerveau et du système nerveux (8,9%).

Des disparités selon le pays, le sexe et l'âge :

  • si les pays à revenu élevé ainsi que les pays d'Amérique latine affichent les taux les plus bas de DALYs (moins de 3.000/100.000 personnes) et de décès (moins de 100/100.000), les taux les plus élevés (>7.000 et >280 /100 000 personnes sont retrouvés en Afghanistan et plusieurs pays africains. La Russie, l'Inde et la Chine sont dans les prévalences médianes.
  • Enfin, les taux de troubles neurologiques transmissibles, d'AVC et de Parkinson sont plus élevés chez les hommes que chez les femmes.
  • L'épilepsie plus élevée au jeune âge, les maux de tête plus spécifiques chez les 25-49 ans,
  • et les maladies neurodégénératives chez les personnes âgées.
Le nombre de patients qui auront besoin de soins neurologiques continuera de croître dans les prochaines décennies. Les chercheurs appellent donc les décideurs politiques et les autorités sanitaires à prendre la mesure de la tendance pour pouvoir offrir des services adéquats aux patients atteints de plus en plus nombreux.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine