Magazine Culture

Critiques Séries : Cars 3 (2017)

Publié le 17 octobre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Cars 3 // De Brian Fee. Avec la voix VF de Guillaume Canet et Alice Pol.


Peut-on s’attacher à une histoire de voitures ? C’est ce que je me demande depuis le premier Cars en 2006. Dix ans plus tard, le troisième volet des aventures de Flash McQueen est au cinéma. Alors que le second volet était terriblement mauvais, ce troisième permet de retrouver un peu ce que le premier avant de légèrement séduisant. La franchise Cars n’a jamais été ma préférée de Pixar, mais je sais reconnaître les qualités de la série et notamment le fait que nous sommes bien dans un Pixar du début à la fin. C’est Brian Fee qui est alors derrière la réalisation de ce tout nouveau volet. Cela a beau être son premier métrage, il a déjà bosse sur Wall-E, et les storyboards des deux premiers volets de Cars. Il connaît donc bien la maison et la franchise. C’est un atout ici alors que le film est radieux et tente de nous conter une histoire bien plus fun et intéressante que celle du second volet. On peut donc parler ici d’un retour aux sources pour Cars, mais le film souffre de quelques problèmes narratifs et s’essouffle par moment, laissant alors le spectateur un peu sur les roues. Sur certains points cependant, Cars 3 est le film le plus intéressant de la franchise. Peut-être aussi car il n’a pas besoin de présenter les personnages et que Flash est la petite voiture que tous les gosses ont envie d’avoir.

Dépassé par une nouvelle génération de bolides ultra-rapides, le célèbre Flash McQueen se retrouve mis sur la touche d’un sport qu’il adore. Pour revenir dans la course et prouver, en souvenir de Doc Hudson, que le n° 95 a toujours sa place dans la Piston Cup, il devra faire preuve d’ingéniosité. L’aide d’une jeune mécanicienne pleine d’enthousiasme, Cruz Ramirez, qui rêve elle aussi de victoire, lui sera d’un précieux secours...

L’une des plus grandes forces de Cars 3 reste bel et bien sa technique qui est tout simplement sublime. Il n’y a rien à redire sur le film, tout est fait pour nous en mettre plein les yeux. Visuellement l’image est lumineuse et lustrée. Mais Cars 3 n’est pas le film de rêve non plus. Il faut bien avouer que ce n’est pas facile de se laisser attendrir par des histoires de voitures qui parlent. Je préfère la magie d’un petit robot dans Wall-E que d’un film de voitures de ce genre là qui manque par moment de folie. Ce ne sont pas des humains après tout, donc il n’est pas facile de se reconnaître en ces voitures-personnages. Le rythme est cependant suffisamment bon pour que l’on passe un bon moment et du coup, c’est pile poil ce qu’il nous fallait. Un zeste de tout ce que les enfants pourraient avoir envie de voir dans un film d’animation de ce genre là. Les aventures sont là, les rebondissements aussi, mais Cars 3 n’est peut-être pas non plus ce que j’attendais complètement. Car les émotions Pixar ne se ressentent pas aussi forces qu’elles ne devraient se ressentir et le résultat final est alors un peu décevant. Mais la franchise n’a en tout cas pas besoin de plus, elle se conclue sur son meilleur volet.

Note : 5.5/10. En bref, correct et surtout visuellement époustouflant.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte