Magazine Info Locale

ne faites pas attention au désordre

Publié le 22 octobre 2017 par Pjjp44

ne faites pas attention au désordre


"Vous qui pénétrez dans mon coeur, ne faites pas attention au désordre."
Jean Rochefort
"Le désordre, c'est l'ordre moins le pouvoir."
Léo Ferré

"Sur la pellicule, le visage c'est l'âme."
Don Delillo

ne faites pas attention au désordre


"Ce que je porte en moi est ce que je suis réellement.
C'est le principe de la pellicule.
Une pellicule a besoin de noir pour exister."
James Dean

ne faites pas attention au désordre

photo Marc R.

"Le premier enfant de la beauté, le premier enfant de la beauté humaine, de la beauté divine, c'est l'art. En lui l'homme divin se rajeunit et se renouvelle. L'homme veut avoir conscience de lui-même; alors il donne à sa propre beauté une existence en dehors de lui. C'est ainsi que l'homme a créé ses dieux. Car, dans l'origine, l'homme et ses dieux ne faisaient qu'un; l'éternelle beauté, inconnue à elle-même, existait seule. - Ce que je dis est un mystère, mais ce mystère est une réalité."

ne faites pas attention au désordre

Arzal . dimanche 22 octobre, le vent est tombé (sur des gens biens j'espère)

" .../...
Je sais, c'est ridicule de dire ça, grandiloquent, vous me l'avez déjà fait remarquer.
Mais comment le dire?
L'argent tue. Le capitalisme tue! Le libéralisme tue!
il n'y a pas d'autre mot. Il tue!
On parle toujours des crimes du nazisme, du stalinisme, du maoïsme, mais jamais des crimes du capitalisme.
Pourtant, le capitalisme n'a rien à envier aux autres.
Il a pour lui l'ancienneté.
Je serais même prêt à parier que, si l'on faisait le compte des victimes, il gagnerait largement sur ses copains en -isme.
Mais pas question d'associer capitalisme et crime!
ça ne se fait pas, ça fait désordre. Le capitalisme, c'est la démocratie, la concurrence libre et non faussée, la justice et tout le baratin qu'on peut entendre là-dessus. Mais, pour moi, le capitalisme c'est le crime et la peur ou, si vous préférez, de façon plus moderne, plus contemporaine: la mafia et les sectes! La société de la peur...
[...]
Je ne sais pas si vous pouvez comprendre. Aujourd'hui, les enfants naissent la peur au ventre et grandissent tremblants et résignés. Ce monde d'oubli des luttes, ce monde d'asservissement et d'acceptation, ne sera jamais le mien. Personne ne me fera croire qu'il est le seul monde possible, que l'histoire est terminée, que le marché scelle le stade ultime de l'organisation humaine.
.../..."
Gérard Mordillat extraits de"notre part des ténèbres".

ne faites pas attention au désordre

ne faites pas attention au désordre


A quoi ça sert que le temps se décarcasse?

Arzal. Dimanche 22 octobre. Sonnez les matines


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pjjp44 384 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine