Magazine Santé

SCHIZOPHRÉNIE : Un nouveau mécanisme de développement identifié

Publié le 24 octobre 2017 par Santelog @santelog
SCHIZOPHRÉNIE : Un nouveau mécanisme de développement identifié

Cette équipe du Trinity College de Dublin et du Royal College of Surgeons in Ireland effectue une véritable percée dans la compréhension du développement de la schizophrénie en découvrant le rôle majeur de certaines anomalies de vaisseaux sanguins dans le cerveau dans l'apparition de cette maladie débilitante qui affecte environ 1% de la population. En deux mots, ces travaux présentés dans la revue Molecular Psychiatry suggèrent pour la première fois que la schizophrénie serait associée à ces anomalies des vaisseaux sanguins cérébraux.

Ce réseau sanguin du cerveau régule le transport de l'énergie et des matériaux à l'intérieur et à l'extérieur du cerveau, formant ce que l'on appelle la barrière hémato-encéphalique. Ces scientifiques montrent ici que des anomalies ou failles de la " barrière " peuvent être un facteur clé de développement de la schizophrénie et d'autres troubles cérébraux.

Les scientifiques savaient déjà que les personnes vivant avec une anomalie chromosomique appelée syndrome de délétion 22q11 présentent un risque multiplié par 20 de développer une schizophrénie. Ces personnes sont en fait privées d'environ 40 à 60 gènes dans une petite région de l'une des paires du chromosome 22. Avec ces travaux, l'équipe de Dublin, en collaboration avec une équipe internationale de scientifiques de l'Université de Cardiff, de l'Université Stanford et de l'Université Duke, identifie une composante génétique moléculaire de la barrière hémato-encéphalique développement de la schizophrénie : il s'agit de modifications du gène " Claudin-5 " situé dans cette région. Ces modifications, qui induisent un dysfonctionnement de la barrière hémato-encéphalique s'avèrent en effet associées au développement de la maladie.

Santé cérébrovasculaire et troubles psychiatriques ? il est aujourd'hui convenu, soulignent les chercheurs, que l'amélioration de la santé cardiovasculaire peut réduire le risque d'accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque, mais les médicaments permettant d'améliorer la santé cérébrovasculaire pourraient également constituer une stratégie complémentaire pour tout un éventail de troubles mentaux. C'est la première fois qu'une étude suggère que la schizophrénie est un désordre cérébral associé à des anomalies des vaisseaux sanguins cérébraux. Mais il est clair que si cette association était confirmée, le développement de médicaments permettant de réguler et de traiter ces anomalies des vaisseaux sanguins cérébraux, apparaît comme une nouvelle stratégie thérapeutique, en particulier combinée aux médicaments déjà disponibles.

Équipe de rédaction Santélog


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine