Magazine Culture

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 4. Episode 6.

Publié le 03 novembre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

How to Get Away with Murder // Saison 4. Episode 6. Stay Strong, Mama.


Quand la série s’est concentrée sur Bonnie et Annalise la semaine dernière, alors nous avons eu l’un des meilleurs épisodes de How to Get Away with Murder. Cette semaine, la série reprend la formule la plus classique et ce n’est pas toujours la meilleure de tous. Surtout que Connor et Annalise qui font équipe ce n’est pas toujours la meilleure idée que How to Get Away with Murder ait pu avoir. Si je comprends le besoin de relier l’univers d’Annalise avec les Keating Four, l’association n’est pas ma préférée ici. Du coup, l’épisode vaut surtout le coup pour ses scènes de thérapies ou à un moment Annalise dit qu’elle ne peut pas être forte tout le temps face à Isaac. How to Get Away with Murder a beau mettre en scène depuis le début une femme forte, la série aime montrer ses faiblesses car les personnages féminins dans How to Get Away with Murder n’ont pas besoin d’être toujours forts. Ils peuvent aussi craquer à certains moments comme tous les êtres humains. Cet épisode touche alors pas mal de choses. Que cela soit Denver et Bonnie, Annalise et Connor, ou encore les autres Keating Four. Mais le cas de la semaine n’est pas ce que j’ai vu de mieux dans cette série alors que celle-ci est capable de beaucoup mieux.

Notamment quand elle est une sorte de thriller psychologique se concentrant sur la psychologie de chacun de ses personnages et des émotions qu’ils peuvent ressentir. Les émotions d’Annalise sont encore une fois les plus vivantes et les plus vivifiantes pour How to Get Away with Murder. La série utilise alors tout cela de façon brillante. Puis nous avons l’intrigue de Laurel et de son besoin de vengeance. La série a besoin de ça car l’histoire de son père ayant tué Wes n’était pas très intéressante jusqu’à présent. On comprend donc que sa société allait entrer en bourse quand Wes allait donner toutes les infos contre lui qui auraient pu compromettre cette OPA. Les affaires de ce genre là peuvent être passionnantes mais la série a mis un peu trop de temps à justifier le tout, rendant alors le scénario un brin moins passionnant que prévu. La série arrive presque au bout de la première moitié de la saison pour un résultat assez intéressant et intriguant même si je trouve qu’il manque dans cet épisode un ingrédient essentiel. Ce n’est pas l’émotion, ou les personnages, mais plus les intrigues qui enrobent le tout qui ne sont pas toujours balancées de la façon la plus intelligente qu’il soit. Les traumatismes d’Annalise restent donc encore une fois l’une des plus grandes forces de cette série et j’ai besoin de ça pour me donner envie d’enchaîner les épisodes comme des petits pains chauds.

Note : 5.5/10. En bref, un brin décevant.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17139 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte