Magazine Société

Naissance d'un géant de presse

Publié le 05 novembre 2017 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! Recherche par tags (mots-clés) Recherche d'évènements (agenda) IINA (International Islamic News Agency) est un organe de presse subsidiaire de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) créée en mars 1972, par le 3e sommet des chefs d’État et de pays membres de l’OCI, tenu à Karachi au Pakistan. Depuis sa création, l'agence a joué son rôle régalien de fournisseur d’informations aux médias de pays membres, en premier lieu, les journaux, les radios et les télévisions. Forte d'un vaste réseau international de correspondants, l'agence assure la collecte, le traitement et la diffusion de l’information en anglais, en arabe et en français, à partir et vers une cinquantaine des pays.

A l'émergence de nouveaux médias, IINA a su s'accrocher en se consacrant sur des thèmes spécifiques de promotion de l’intégration islamique notamment la coopération et la solidarité islamiques, les droits de minorités musulmanes, le développement durable, la cause palestinienne etc. Elle s'est illustrée en outre par une couverture spéciale faite sur les événements religieux touchant l’ensemble des musulmans comme le pèlerinage, le ramadan et les fêtes.

Sous l’égide conjointe du ministre saoudien de la Culture et de l'Information, Awad Bin Saleh Al-Awad et du secrétaire général de l'Organisation de la coopération islamique, Yousef Bin Ahmed Al-Othaimeen, les délégués de différentes agences de presse nationales des États membres de l’OCI, participants à la 5e assemblée générale ont, revu l’une après l’autre, toutes les dispositions statutaires en vue de la transformation de l'IINA en une Union internationale des agences islamiques de presse (UNA).

Cette transformation, selon le directeur général de l’IINA, Issa Robleh, marque un tournant historique et ouvre de nouveaux horizons. Elle met en synergie une action collective menée par une cinquantaine d’agences nationales et mutualise les moyens de ces dernières dans la collecte, le traitement et la diffusion de l’information dans l’espace de l’OCI. Elle facilite la mise en œuvre d’un certain nombre de projets de production, de formation et d’échange d’expériences.

La nouvelle Union vise à promouvoir le vaste patrimoine culturel islamique, à renforcer les liens de coopération entre les États membres de l'OCI, à consolider la collaboration entre les professionnels des médias étatiques et à booster la coopération technique entre les agences de presse de pays membres. Elle œuvre également à accroitre sa production documentaire audiovisuelle et à agrandir son centre de formation professionnelle, a-t-il souligné.

Sur le plan international, toujours de l'avis du patron de l'IINA, cette Union naissante augmente le poids de ses membres au sein du congrès mondial des agences de presse. Un congrès international des agences de presse au sein duquel les rapports de force se jouent toujours en groupes régionaux ou linguistiques, selon Dr Farid Ayan, secrétaire général de la Fédération des agences de presse arabes (FANA). Ce congrès se tient une fois tous les trois ans et fait office de tribune mondiale des agences de presse.

Pour rappel, le lancement dudit congrès a été fait à Moscou en 2004, un événement qui a vu la participation de la majorité des agences de presse du monde, le deuxième congrès a eu lieu en Espagne en 2007, le troisième en Argentine en 2010, le quatrième en Arabie Saoudite en 2013, et le cinquième en Azerbaïdjan en 2016 et enfin le sixième congrès aura lieu en Bulgarie en 2019.

Diplômé de communication, anciennement porte-parole de la diplomatie tchadienne, directeur de... En savoir plus sur cet auteur

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 105773 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine