Magazine Culture

SOLAR BIKE : Santa Fe, Nouveau Mexique

Publié le 05 novembre 2017 par Misteremma @misteremma

Maman Laure et Papa Michel ont trouvé l'astuce pour que leurs ouailles (c'est-à-dire l'équipe technique) les suivent au pas et ne pataugent plus dans les eaux chaudes du Montezuma ou fassent la grasse matinée : ils ont décidé de monter le vélo sur la route et non plus à l'hôtel.

Il faut savoir qu'introduire, dans la Dodge Grande Caravan que Laure conduit, le vélo démonté, l'ensemble de la technique de secours et les bagages du couple est un vrai miracle relevant d'une étude approfondie de Tetris. A ce moment, il n'y a plus de place pour Barbara (et pour sa valise) qui débarque dans notre KIA et, là, c'est un nouveau Tetris qui démarre car l'ensemble de notre matériel de tournage prend lui aussi énormément de place.

Au moment du montage et du démontage, l'ensemble de l'équipe est réquisitionnée pour aider Michel. Le trolley est tellement lourd qu'il faut être 5 pour le positionner dans la voiture, 4 pour les panneaux solaires. Le vent ne rend pas le travail plus facile au contraire. Et Dieu sait (enfin surtout Michel) que le vent est fort et violent au Nouveau Mexique.

Aujourd'hui, Michel a décidé de monter son vélo sur la route 66 et non directement depuis La Quinta Inn où nous avons passé la nuit. Nous avons donc du la jouer finement pour vivre Santa Fe, la capitale artistique du Nouveau Mexique, et c'est de nuit que nous avons découvert la ville en cherchant divers spots dans le magazine local Reporter qui répertorie l'ensemble des activités culturelles : concerts, vernissages, night-live, nous n'avons eu qu'à suivre le guide !
Ce dernier nous a emmené au centre, à la Plaza, là où vous trouverez de nombreuses boutiques, galeries d'art, bars, etc. Nous avons terminé notre nuit à l'Underground. Didier n'a manqué aucune image de mon déhanché avec une jolie jeune fille très entreprenante... Pas certain que ce soit dans le film.

Direction Albuquerque.

Nous n'avions encore sorti que deux fois notre caméra aujourd'hui pour filmer Michel sur son vélo que nous nous sommes fait arrêter par la police. " Que filmez-vous ? " nous demande la policière. " Les magnifiques arbres revêtus de leurs feuilles automnales et Michel " lui rétorquons-nous naturellement. " Et vous avez une autorisation ?" . Euh... une quoi ? " Vous êtes dans une réserve ici. Il est interdit de filmer jusqu'à Albuquerque " nous répond la jeune dame tout en notant mon nom sur son carnet, les coordonnées de mon permis de conduire et la plaque d'immatriculation de la voiture.
Nous rentrons la caméra. Fin de tournage.

Du coup, nous prenons du temps pour nous balader et je découvre que le Rio Grande n'est pas très loin. Nous cherchons un chemin pour y accéder. Une merveille. Un rayon de soleil vient illuminer les couleurs des arbres. Le paradis n'est plus très loin. Voir les photos dans l'article CITYTRIP : Rio Grande Nature Center State Park.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misteremma 42036 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte