Magazine Poésie

Les Fleurs de Germain (Nov.17)

Par Montaigne0860

Germain

Permets que je porte un peu les fleurs poussées dans ton jardin

Je veux être avec toi lorsque les pétales

Sur la glace de la dalle

Effleureront les feuilles brunes d'où l'inspiration renaîtra

Au plein de novembre

Le onze bien sûr mais aussi aux alentours

Armistice tache d'huile

Un bonheur petit va faire sa fête de paix

Vois l'Ailette cicatrice devenue ce lac légèrement lesté de voiles

Et les cycles qui se croisent là-bas

Sonnettes faciles cris d'enfants en lieu et place des plaintes aux deuils fous

Les petits courent sur la grève pour se jeter dans les bras de leurs pères

Ces jeunes hommes non morts non mitraillés non fusillés

Qui tournent le dos au vieux siècle

Et disent bonjour à leur vie

Sans besoin du casque ferraillant ou de bêtes molletières

Germain

Dépose tes fleurs avec moi

Je les saluerai chaque jour lorsque tu seras rentré au pays

Ne t'en fais pas

Dépose tes fleurs

Tranquille

Je m'en occupe

Je les ferai bouffer du bout des doigts

Elles feront joli dans l'hiver

Je suis à deux pas.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Montaigne0860 297 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines