Magazine Conso

Revenge Porn : Tout savoir sur le phénomène

Publié le 06 novembre 2017 par Guillaume Frechin @LHommeTendance

Revenge Porn, c’est un terme qui revient de plus en plus dans les médias. Avec l’utilisation massive des réseaux sociaux, la circulation exponentielle de photos et vidéos, de petits malins en profitent pour diffuser aux yeux du monde entier des photos et vidéos disons pas très catholiques. On vous explique tout sur le Revenge Porn. 

Revenge Porn définition

Littéralement c’est une vengeance à caractère pornographique. En général, si un couple se sépare en mauvais termes et que l’un des deux à envie d’humilier son ex, il va diffuser sur le web des photos ou vidéos de la personne nue, dans des positions dégradantes ou en plein acte sexuel. Bref ce sont des images qui doivent rester dans la sphère privée sous peine de créer la polémique et l’humiliation. 

Revenge Porn, une pratique de célébrités

C’est vrai qu’à la base c’est surtout chez les people qu’il y avait de genre d’histoires. En même temps ce sont des choses qui font le buzz. Parmi les Revenge Porn les plus médiatiques on peut parler de Rihanna piégé par son ex Chris Brown. Pamela Anderson a également fait les gros titres déjà en 1995 avec sa sextape en compagnie de son ex Tommy Lee. Plus récemment, Kim Kardashian alors illustre inconnue se retrouve en pleine sur la sextape de son ex Ray J. Depuis elle est une star planétaire. Dans son cas, ce Revenge Porn fut plus bénéfique que jamais pour son image et son futur business.  

Renvenge Porn chantage à la sextape

On nous en a bassinés les oreilles pendant des mois, l’affaire de la sextape de Valbuena. En quelque sorte c’est une histoire de Revenge Porn qui n’a jamais aboutie car la vidéo n’a jamais été publiée sur les réseaux. En effet, Valbuena a subit des pressions et donc à fait l’objet d’un chantage appuyé de personnes en possession de la fameuse sextape. Ils souhaitaient lui soutirer de l’argent sous peine de divulguer ses exploits sexuels à qui voulait les voir.

Revenge Porn : une pratique humiliante et dégradante

Revenge Porn et dépression

Revenge Porn et dépression

Si dans le monde du showbusiness le Revenge Porn prête à sourire, dans le monde civil il en en tout autrement. De nombreux cas de jeunes filles totalement dépressives sortent au grand jour. En effet cette pratique peut toucher n’importe qui d’entre nous (surtout ceux qui se laissent filmer et photographier). Les premières victimes sont aujourd’hui de jeunes filles à la merci d’hommes qui n’ont aucun scrupule à balancer aux chiens des photos dégradantes. En plus de faire du mal gratuitement, certains bourreaux font du chantage et demandent de l’argent ou pire encore du sexe ou de la drogue. 

Comment lutter contre le Revenge Porn ?

Le bon sens individuel 

Avant tout, il faut sensibiliser les jeunes sur le fait que chacun de leurs faits et gestes peuvent potentiellement un jour se retrouver sur les réseaux sociaux. Les téléphones portables sont de véritables espions. Il faut donc se méfier et surtout savoir contrôler son image. Même si ce sont des clichés voulus et prémédités, il est important de savoir les cacher et de ne les partager qu’à des personnes de confiance. 

Les réseaux sociaux doivent s’attaquer au phénomène

A la base c’est un peu pour cela que Snapchat fut créé. Donner aux jeunes la possibilité de s’échanger des photos par smartphones interposés mais sans qu’ils puissent l’enregistrer. Chaque message s’autodétruise et tout disparaît. Aujourd’hui ce réseau à bien évolué !

Instagram, Facebook, Twitter ou encore Youtube ont une part de responsabilité dans la diffusion de ces Revenge Porn. Ils se doivent donc d’agir ou de réagir rapidement pour que toutes ces photos et vidéos malsaines disparaissent de la toile le plus rapidement possible. D’ailleurs, on apprend que Facebook, alerté par ce phénomène, est en train de tester un outil pour lutter contre le Revenge Porn en Australie. C’est un outil qui obligera l’authentification et l’autorisation des protagonistes de la photo avant toute publication. 

Pour traîner pas mal sur Instagram, il serait également temps de faire le ménage et de virer toutes ces photos à caractère pornographique de femmes et d’hommes qui font de l’exhibitionnisme numérique. Autant si ces photos étaient belles pourquoi pas mais là en mode selfie dans le miroir en sortant de la douche …

Que risque-t-on si l’on est l’auteur d’un Revenge Porn

Pour info, en France, l’auteur d’un « revenge porn » (« revanche pornographique ») est passable de deux ans de prison et d’une amende de 60 000 €. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guillaume Frechin 9941 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines