Magazine Santé

L‘EXERCICE INTENSE par intervalles : Il rétablit aussi le métabolisme du glucose dans le cerveau

Publié le 07 novembre 2017 par Santelog @santelog
L‘EXERCICE INTENSE par intervalles : Il rétablit aussi le métabolisme du glucose dans le cerveau

Le HIIT pour high-intensity interval training ou entraînement par intervalles de haute intensité permet de modifier le métabolisme du glucose, ici dans le cerveau de personnes insulino-résistantes, conclut cette nouvelle étude de l'Université de Turku (Finlande) qui vient ajouter aux bénéfices de ce type d'exercice en cas de troubles métaboliques. Des conclusions publiées dans PLoS ONE qui suggèrent un bénéfice dans le métabolisme du cerveau avec le HIIT similaire à celui obtenu avec un entraînement de plus longue durée et d'intensité modérée.

On sait aujourd'hui que la pratique de l'exercice, intense et modéré, améliore la sensibilité à l'insuline. De précédentes études ont montré que l'absorption du glucose et des acides gras du cerveau est augmentée dans le diabète de type 2, et que l'absorption du glucose diminue après la perte de poids. L'étude regarde si un effet similaire peut être obtenu par l'exercice, sans perte de poids significative. Cette équipe finlandaise avait déjà démontré le bénéfice du HIIT sur le métabolisme du corps et en cas de diabète notamment, elle vérifie aujourd'hui les effets de cet entraînement par intervalles à intensité élevée sur le cerveau de personnes insulino-résistantes physiquement inactives.

Car les mécanismes sous-jacents aux changements dans le métabolisme du cerveau sont encore mal connus. Pendant l'exercice de type HIIT, on sait cependant que des cétones et des lactates se forment, que le cerveau peut utiliser comme source d'énergie. Les cétones, comme le D-β-hydroxybutyrate combinés au glucose pourraient être à l'origine d'une diminution de l'absorption du glucose causée par l'exercice. Ici, l'étude est menée sur des participants d'âge moyen, non actifs, atteints de prédiabète ou de diabète de type 2, invités à suivre 2 programmes d'exercice, HIIT et un entrainement physique traditionnel d'intensité modérée. Ces programmes de 2 semaines comprenait 6 séances d'entraînement sur vélo d'exercice.

  • L'entraînement HIIT consistait en séances d'entraînement intense de 30 secondes avec récupération de 4 minutes entre 2 séances,
  • l'exercice traditionnel consistait en un cycle ininterrompu d'intensité modérée.

2 semaines d'entraînement suffisent à réduire le métabolisme cérébral du glucose chez les personnes souffrant de diabète de type 2 ou de prédiabète et à améliorer la sensibilité à l'insuline de tout le corps.

" Chacun doit choisir la forme d'exercice qui lui convient le mieux, un exercice intense de courte durée entraîne autant de bénéfices métaboliques qu'un exercice plus prolongé mais de plus faible intensité ", concluent les auteurs.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 69803 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine