Magazine Poésie

Retour de Fantômes (nov.17)

Par Montaigne0860

Haillons boueux

Vareuses où courent les poux

Vous revenez mains mortes orties aux canons des fusils

Plaintes à vos lèvres déchirées

Qu'avez-vous à me reprocher fantômes de novembre

Oui moi j'ai vieilli gras et libre en paix

Je sais bien

Et la peine et la joie et écrire et chanter

Alors que vous cueillis et noyés sous le nombre

N'avez pas eu le loisir d'affirmer vos pas d'étreindre et d'enfiévrer vos bras

A peine nommés par vos mères vous fûtes expédiés chez les ancêtres

N'ayez crainte nous allons vous rendre hommage et déposer des gerbes

Mais non disent-ils tour à tour

Et la rumeur de mille voix enchevêtrées

Fait fuir d'un coup tous les corbeaux

Comprends enfin notre retour qui te dit de rire

- Les mâchoires encore encombrées de glaise et de craie

Soudain me reprochent mes chagrins et ma peur de l'hiver -

Danse clament-ils danse sur les ombres très obliques de nos croix qui prennent la terre entière

Rougis les radis jaunis les blés

Croque les pommes du temps

Explose de joie simple

Vis

Et ton hommage de novembre vaudra toutes les fleurs.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Montaigne0860 292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines