Magazine Santé

RIZ et préparations pour nourrissons : Des concentrations parfois élevées de méthylmercure

Publié le 13 novembre 2017 par Santelog @santelog
RIZ et préparations pour nourrissons : Des concentrations parfois élevées de méthylmercure

Certaines céréales ou préparations à base de riz pour nourrissons contiennent des concentrations élevées de méthylmercure, révèle cette étude menée dans différentes régions des États-Unis et en Chine. En cause, du riz cultivé dans des zones polluées et qui devient à son tour source d'exposition alimentaire au méthylmercure. Ainsi, comme des quantités élevées de certains poissons peuvent exposer les consommateurs au méthylmercure, ces produits à base de riz pourraient également présenter un risque pour la santé des plus petits.

Les chercheurs de la Jianghan University, Wuhan, China précisent que recherches récentes ont montré que le riz cultivé dans des conditions polluées peut également présenter des niveaux élevés de méthylmercure. Cette nouvelle analyse de plus d'une centaine d'échantillons de produits à base de riz confirme que certains types de céréales de riz, dont des préparations pour nourrissons pourraient contenir des niveaux élevés de méthylmercure.

RIZ et préparations pour nourrissons : Des concentrations parfois élevées de méthylmercure

Rappelons que c'est en raison de ces niveaux élevés de méthylmercure présents dans certains poissons qu'il est recommandé notamment aux femmes enceintes, de limiter leur consommation de poisson. Cette forme du mercure peut, en quantités élevées, entraîner des problèmes neurologiques et des troubles de la reproduction chez l'adulte et du développement chez les nourrissons et les jeunes enfants. Au cours de ces 10 dernières années, le riz est apparu comme une autre source potentielle d'exposition au mercure. Des études ont détecté du méthylmercure dans le grain lorsqu'il est cultivé dans des zones polluées, ce qui pourrait poser un risque pour la santé des personnes qui consomment quotidiennement.

Riz = plus de méthylmercure : les chercheurs ont analysé 119 échantillons de céréales pour achetés dans différentes régions des États-Unis et en Chine. Cette analyse constate que :

  • les céréales à base de riz contiennent beaucoup plus de méthylmercure que les produits sans riz, ce qui suggère que le grain est bien une source probable de mercure ;
  • Les concentrations de mercure et de méthylmercure dans les échantillons de céréales testés variaient de 0,35 à 15,9 μg / kg et de 0,07 à 13,9 μg / kg avec des moyennes de 2,86 et 1,61 μg / kg, respectivement.
  • les échantillons de céréales à base de riz commercialisés aux États-Unis et en Chine présentent des niveaux similaires de méthylmercure, avec une concentration moyenne de 2,28 microgrammes par kilogramme de produit ;
  • les chercheurs estiment que les nourrissons qui consomment régulièrement ces produits pourraient ingérer entre 0,004 et 0,123 microgrammes de méthylmercure par kilogramme de poids corporel et par jour ;
  • les effets possibles sur la santé de telles quantités de mercure sont difficiles à cerner, cependant les auteurs rappellent la vulnérabilité très élevée des bébés.
Les chercheurs concluent à la nécessité de mener d'autres études pour mieux évaluer les effets de ces taux de mercure dans les aliments, sur la santé des bébés.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine