Magazine Culture

SOLAR BIKE : De Chambers à Holbrook, Arizona

Publié le 12 novembre 2017 par Misteremma @misteremma

- Samedi soir, on va sortir !
- Pas envie me répondent les frères Minne.
- Whaaaat !?! Allez, je viens de faire 200 longueurs dans la piscine sur le temps que la washing machine tournait. J'ai des vêtements propres, je suis en pleine forme, on se bouge !

Nous entrons dans le premier bar que nous trouvons. " Dancing " est-il écrit sur la devanture. Vais-je encore me déhancher ?
Il y a peu de monde à l'intérieur, des champions du billard s'affrontent sur les deux tables de l'établissement. Impossible de jouer. On observe. La foule arrive. Jimmy, un ancien vétéran, vient nous parler. Il nous raconte qu'il a toujours vécu à Holbrook et qu'il a vu la construction de la route 66 lorsqu'il était petit. Il connaît tout le monde et malgré qu'il soit un peu éméché, il parvient à battre le champion de la soirée au billard.

Pour ma part, j'affole les filles sur la piste de danse qui n'ont pas l'habitude de voir leurs hommes les accompagner.
Murray m'interrompt et me demande si je suis gay.
- Ah merde, ça se voit tant que ça ! pense-je.
- Tu vois ce que ça veut dire gay, me dit-il.
- Oui, oui, je vois bien.
- Vous venez d'où ?
- De Belgique
- Incroyable ! Ah, vous les européens...

Dans un premier temps, il m'indique qu'il est hétéro. Ensuite, l'alcool aidant, il nous invite chez lui. Pris se reprend. " Non, cela ne va pas être possible car mon fils est à la maison... Une prochaine fois " me dit-il avec un rire forcé.

Je lis dans les yeux de Murray toute la tristesse de sa vie. Sa femme est morte il y a quelques années. Il a construit sa vie autour de son secret en fondant une famille, en ayant deux enfants - qu'il aime certainement très fort -, et en travaillant dur. Il vient boire des bières le week-end dans ce bar en discutant et en riant avec ses amis de comptoir mais, au fond de lui, une immense tristesse se ressent. Il est seul et n'a jamais vécu la vie qu'il aurait aimé vivre.
Il me dit " Profite de ta vie ! " , tourne les talons et retourne au bar avec un nouveau rire forcé.

Cela ne doit pas être facile de vivre son homosexualité à Holbrook...

Il est minuit, un type vole au-dessus du billard. Une bagarre vient d'éclater. Didier prend rapidement ses affaires. Il est temps pour nous de rentrer dormir.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Misteremma 42529 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte