Magazine Culture

Critiques Séries : Star Trek : Discovery. Saison 1. Episodes 7, 8 et 9.

Publié le 13 novembre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Star Trek : Discovery // Saison 1. Episodes 7, 8 et 9. Magic to Make the Sanest Man go Mad / Si Vis Pacem, Para Bellum / Into the Forest I Go.
MID-SEASON FINALE


Avec ces trois derniers épisodes, Star Trek : Discovery part en pause quelques temps. La série reviendra en 2018 (surtout qu’en plus de la seconde partie de la saison 1, il y a déjà une saison 2 de commandée). Si Star Trek : Discovery a parfois eu un peu de mal à décoller, la série est belle et n’a de cesse de s’améliorer. Ces trois épisodes sont la preuve par trois que tout est possible dans cet univers et que la richesse de Star Trek fait aussi tout son intérêt. J’aime bien les intrigues de boucles temporelles et « Magic To Make the Sanest Man go Mad » est parfait pour ça. Le point de départ vient d’Harry Mudd qui a un engin capable de créer une boucle de trente minutes et de la répéter indéfiniment. C’est décent comme point de départ et un peu classique pour du Star Trek mais ça fonctionne tellement bien ici. Car il y a plein de moments intelligentes qui viennent démontrer que tout cela était une très bonne idée. Le seul truc qui se heurte sur un os ici c’est la résolution de cette histoire alors que l’épisode cherche à créer une dimension et une profondeur émotionnelle riche. Tout cela transforme alors un peu un super épisode en un truc qui mélange peut-être trop de choses mais il faut bien avouer que Star Trek : Discovery est une série avec un univers riche et le développer n’est pas toujours facile.

Le côté familier de l’histoire permet bien évidemment de facilité l’aventure narrative et de prendre quelques raccourcis qui ne sont pas mauvais pour autant. On ne peut pas toujours blâmer le script de cet épisode car globalement les scénaristes savent de quoi ils parlent et comment en parler aussi. Mais pas mal de choses dans cet épisode prennent quelques raccourcis, créant forcément l’envie du téléspectateur de se dire qu’il y a plus à attendre encore. Il se passe tellement de choses entre chaque scènes que Star Trek : Discovery n’a pas le temps de tout développer non plus. Muidd est parfait à sa place cependant, et c’est plutôt rassurant. D’ailleurs, j’aime beaucoup Mudd et pas seulement pour l’acteur qui l’incarne mais plus pour ce que la série fait de lui. Et pour ce qui est de la fin de l’épisode, la première partie est bonne alors que la seconde l’est un peu moins. Pas seulement pour les facilités, mais bel et bien pour certains trucs qui auraient pu prendre leur temps mais étant donné que la série a énormément de choses à nous raconter, elle ne peut pas prendre son temps. « Si Vis Pacem, Para Bellum », avant dernier épisode avant la fin de la mi saison, est légèrement décevant. Si l’on peut dire tout ce que l’on peut sur Star Trek : Discovery et notamment sur le fait que ce n’est pas du Star Trek classique mais que ça y ressemble par moment, j’aime bien cette série tout de même.

Notamment car CBS a mis les moyens pour que tout cela ressemble à quelque chose. Cet épisode n’est pas parfait, alors que la série continue de se découvrir elle-même en tentant des tas de trucs ici et là. L’intensité des choses est toujours présente et la menace que la série a réussi à créer l’est tout autant. Cet épisode permet de revenir sur la guerre avec les Klingons. Il y a donc plus de place aux scènes Klingons, ce qui est une bonne et une mauvaise chose (car cela veut encore dire moins de temps pour les personnages déjà nombreux), avec la mort apparente de l’Admiral Cornwell. Les scènes Klingons et tout ce que la série a raconté avec cette histoire me plaît d’une certaine façon, mais je ne suis pas totalement d’accord sur d’autres choses non plus. La plupart de l’épisode se concentre sur une seule intrigue après une scène d’ouverture plus rythmée. Voir Burnham face à Saru est une bonne idée que la série tente d’exploiter de façon juste et soignée. Je trouve assez souvent que les épisodes de mi saison sont étranges. Disons que ce n’est pas la fin de la saison et créer un gros cliffangher à ce moment d’une saison peut surprendre un téléspectateur qui aurait envie de binge-watcher la saison entière une fois que celle-ci sera terminée.

Avec cet épisode nous avons tous les ingrédients : des batailles dans l’espace, des explosions, des Klingons (morts et vivants), etc. Et même la psychologie de chacun des personnages qui vient alors s’ajouter au reste. Cet épisode permet de conclure une partie de l’arc de cette saison tout en ouvrant de nouvelles portes. Cela se fait de façon plutôt intelligente, rien à redire là dessus. Avec la pause de deux mois (!) qu’il y a devant nous, je dois avouer qu’il fallait un truc pour nous réveiller. La série reste alors énergique et sait comment tourner chacun de ses personnages et leurs histoires personnelles en un seul et même point. On découvre dans ce dernier épisode que L’Rell est toujours vivant alors que l’on pouvait penser l’inverse dans l’épisode précédent. Finalement, on peut dire que Star Trek : Discovery est une belle série pleine de potentiel et de réussite. On verra bien comment cela évolue par la suite mais je suis déjà curieux de le découvrir.

Note : 8/10. En bref, fin de mi saison réussie.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte