Magazine Culture

Marvel’s Inhumans (Saison 1, 8 épisodes) : spectaculairement inhumain

Publié le 13 novembre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews


Le plus gros problème de Marvel’s Inhumans c’est que la série n’aura jamais su devenir intéressante. C’est une série pleine de trucs stupides, qui n’ont strictement aucun intérêt mis à part ce gros chien tout mignon à qui on a envie de faire des câlins. Le reste est complètement vide et c’est bien là le problème. Le truc c’est que le concept de départ était riche mais le résultat sacrément décevant. Il n’y a rien dans cette saison qui ne sort pas d’une caricature et les personnages sont tous tellement peu développés que l’on ne peut jamais s’attacher à eux. Pour adapter une telle histoire, je dirais que Marvel’s Inhumans avait besoin de temps, et surtout de moyens. La série manque de la magie dont Marvel peut nous abreuver par moment au cinéma, ou encore de ce que Agents of S.H.I.E.L.D. avait pu proposer au fil des années. Rien de ce qui aurait pu faire de Marvel’s Inhumans une bonne série n’apparaît à l’écran alors on se détache rapidement de cette aventure. C’est sûrement la plus mauvaise adaptation de Marvel que l’on ait pu voir depuis un sacré bout de temps (bien pire que Iron Fist par exemple sur Netflix, qui était parmi les plus mauvaises à mes yeux). On se retrouve donc comme prévu avec l’adaptation la plus faiblarde de l’univers cinétique de Marvel alors qu’il y avait du potentiel. Au départ, Inhumans devait devenir un film avant que le projet ne soit avorté et devienne une série.

Et quelle série ! Voire quelle MAUVAISE série ! La série n’arrive jamais à donner au téléspectateur l’envie de poursuivre l’aventure au delà d’un épisode que l’on peut prendre en cours de route. Alors qu’il n’y avait que huit épisodes pour cette première saison, je dois avouer que je m’attendais à un truc complètement différent. On a l’impression que Marvel’s Inhumans est une sous marque, une adaptation en sous régime qui n’arrive jamais à donner aux téléspectateurs l’impression qu’elle a réellement quelque chose de riche à raconter dedans. A vouloir tirer sur la corde, on se retrouve par moment avec des séries comme Marvel’s Inhumans, et je me demande si au fond Marvel et Disney ne devraient pas commencer à se poser des questions et à ralentir un peu le rythme des adaptations. C’est comme si les scénaristes avaient décidé de balancer une boule puante dans la pièce qu’est l’univers de Marvel avec une adaptation aussi ridicule que celle-ci. Comment peut-on transformer un univers si mignon sur le papier en un truc aussi crétin du début à la fin. Je me le demande vraiment. A certains moments, la saison baisse les bras, comme si elle avait compris que de toute façon cela ne pouvait pas aller bien plus loin.

En abandonnant les idées les plus attachantes et touchantes de Marvel’s Inhumans, ou encore en oubliant des thématiques importantes pour développer les personnages, la série est finalement une perte de temps et d’argent qui aurait pu être investi ailleurs, peut-être dans une saison 3 de Agent Carter par exemple. Alors que certains personnages gagnent en sympathie dans les épisodes 2 et 3, notamment Medusa, Marvel’s Inhumans n’arrive jamais à aller bien plus loin et se heurte donc à tous les pires problèmes qu’une série du genre peut faire. J’ai presque envie de dire que j’ai été au bout pour être témoin de ce truc, de ce machin sans intérêt mais qui dans le registre des séries Z, peut prêter à rire si l’on décide de ne pas prendre au sérieux ce que les scénaristes prennent réellement au sérieux. Car le manque cruel d’humour et de légèreté qui fait le sel de Marvel depuis des années est un problème là aussi. Au bout d’un moment, on a envie de se tirer les cheveux en se demandant à quoi pouvaient bien penser ces scénaristes quand ils ont décidé d’écrire ce truc. L’intrigue de la saison est quant à elle terriblement crétine, sans envergure pour un résultat des plus décevants.  

Note : 2/10. En bref, Marvel’s Inhumans est juste une crétinerie sans intérêt qui vaut presque le détour pour témoigner de la catastrophe.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte