Magazine Société

Hypocrisie

Publié le 18 novembre 2017 par Christophefaurie
On dit de l'Occidental qu'il est hypocrite. Le "bourgeois bohème" en est l'exemple type. Tartuffe aussi. Cela paraît risible ou criminel. Mais c'est surtout rationnel. L'hypocrite a un avantage immédiat. Exemples :
  • Depuis 68, il est dit qu'il ne faut pas brutaliser l'enfant. Du coup, l'école de la 3ème République a été démantelée. Mais les élèves d'enseignants réussissent magnifiquement. Pourquoi ? Parce que les enseignants se comportent comme n'importe quel homme, il veulent la réussite de leurs enfants, et ils connaissent les ressorts du système, alors que l'enseignement auquel ils participent fait échouer les enfants des autres. 
  • Les théories économiques affirment que le marché fait une meilleure allocation des capitaux que l'entreprise. Donc l'entreprise doit se vider de son argent pour le donner à ses actionnaires. Mieux, elles expliquent, "théorie de l'agence", que si le dirigeant n'est pas actionnaire, il ne va pas administrer l'entreprise dans l'intérêt de l'actionnaire. Bref, cette théorie conduit à ne plus faire d'investissement productif, et à supprimer des emplois, pour donner des dividendes aux dirigeants des entreprises et des fonds d'investissement. Le "marché", c'est eux. (Et, curieusement, ce sont des frères.)
L'hypocrisie est probablement rendue possible par la division des tâches, propre à notre société, dont parle Adam Smith. Tant que l'on ne paie pas pour les conséquences de ses actes, paroles et comportements ont intérêt à diverger. En tout cas, cela pousse à faire du "fact checking" : quels sont les intérêts immédiats que cachent les nobles théories dont on me parle ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1652 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine