Magazine Société

Un petit conte de yoga

Publié le 19 novembre 2017 par Holly

LE SERPENT ET LA CORDE (RAJJUSARPA NYAYA)

Est-ce que vous avez remarqué que notre esprit joue souvent des tours ?

UN PETIT CONTE DE YOGA

petit conte

Voici un petit conte de yoga pour bien l’illustrer.

Un soir un homme rentre chez lui à pied. Son chemin était mal éclairé.

UN PETIT CONTE DE YOGA

bout de corde

Cet homme a marché sur un bout de corde qui trainait par terre.

UN PETIT CONTE DE YOGA

un serpent

L’homme s’est trompé et l’a pris pour un serpent. II a commencé à crier parce qu’il a cru que le « serpent « l’avait mordu
L’un de ses amis l’ayant entendu, et lui est venu au secours en courant équipé d’une lampe à poche.

À la lumière l’homme s’est rendu compte de son erreur et de suite toutes ses peurs se sont volatilisées.

L’UNE DES INTERPRÉTATIONS PHILOSOPHIQUES
Nous sommes constamment sous l’influence d’ illusions, de projections
Lorsque notre esprit est calme et aligné à notre cœur ce n’est qu’à ce moment-là que les voiles d’illusions sont levés et que nous pouvons voir la réalité telle qu’elle.

UN PETIT CONTE DE YOGA

le mental ment

On ne peut pas toujours faire confiance à notre esprit, à notre mental. On voit ce qu’on veut voir, ce que le mental veut que nous voyons.

UN PETIT CONTE DE YOGA

stéréotype

  • Combien de fois nous sommes-nous trompés de l’apparence d’une personne, d’une situation où nous avons réagi trop vite et rien ne s’est pas passé comme prévu.
  • Nous croyons que nous pouvons lire les pensées de l’autre.
  • Nous croyons que nous pouvons lire l’avenir- (si c’est le cas pourquoi nous ne sommes pas des milliardaires) ? 🙂
  • Nous croyons que nous sommes nuls ou nulles.
UN PETIT CONTE DE YOGA

le pire scénario

  • Nous pensons toujours au mauvais scénario.
  • Nous pensons que nous sommes maudits en amour

Les femmes pensent que les hommes sont tous les mêmes .. des obsédés sexuels, des menteurs, des infidèles, des feignants… Patati Patata

Les hommes pensent que toutes les femmes agissent et réagissent de la même façon, que les femmes sont des commères, les femmes ne savent pas se garer…. Patati Patata

Soyons lucides et voyons la réalité telle qu’elle et non pas tel que nous voudrions être .

{lang: 'fr'}

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Holly 192 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte