Magazine Beauté

Glamour, Powered by Women

Publié le 20 novembre 2017 par Laptitebulledelo @PtiteBulledElo
Glamour, Powered by Women
Ce numéro est tout à fait spécial pour Glamour : l'ensemble de ses 16 éditions internationales a préparé un numéro entièrement réalisé par des femmes, #PoweredbyWomen. Les rédacteurs, stylistes, maquilleurs, graphistes, sont toutes des femmes, à quelques exceptions près. Qu'est-ce que ça donne ? Et bien honnêtement, il n'y a pas de différence par rapport à d'habitude et c'était bien le but visé par Glamour : démontrer que "les femmes sont des hommes comme les autres" et qu'elles peuvent faire aussi bien. 
Une jolie initiative en tout cas ! Et voici les articles qui ont attiré mon attention ;) 
Glamour, Powered by Women
Glamour, Powered by Women
1. Glamour nous donne quelques conseils pour que notre cou ne subisse pas trop les ravages du monde moderne, ou en tout cas, ceux de l'utilisation de notre smartphone : et oui, être constamment penchée sur ce dernier entraîne des plis de cette zone, déjà si fragile. Alors, on lève notre écran à hauteur d'yeux et on s'étire !  On peut aussi détendre le cou en disant "smile",  tout en appliquant notre petite crème (une astuce signée Gwyneth Paltrow) ;) 2. La rédaction fait également un petit point sur les solutions alternatives aux tampons pour éviter le fameux "choc toxique" et prendre soin de la planète : vous aurez donc toutes les infos sur la cup, les serviettes lavables et la culotte doublée :) 
Glamour, Powered by Women
Qui l'aurait crû ? Dans les états des Etats Unis dans lesquels le cannabis a été légalisé, certains chefs s'amusent avec les saveurs qu'il peut offrir, en prenant soin d'ôter la THC (l'élément psychotrope) qu'il contient, ou du moins de la modérer. La chef Andrea Drummer, a même sorti un livre intitulé Cannabis Cuisine : 50 recettes de chef pour enfumer vos inviter sans les faire bader. 
Glamour, Powered by Women
1. Ce dossier plaira à toutes celles qui adorent le maquillage très artistique, absolument pas portable au quotidien, mais hissé au rang d'oeuvre d'art. Certains, comme Peter Phillips, aiment par exemple jouer avec les couleurs, les pigments et le placement de ces derniers sur le visage. D'autres, à l'instar de Tal Peleg, apportent de nouvelles textures aux lèvres (marbrées, métallisées) et s'amusent aux dessins miniatures sur les paupières. Enfin, les "maximalistes" et autres "illusionnistes" créent carrément des effets spéciaux sur les visages qu'ils ont sous leurs pinceaux, grâce à des jeux de textures et des effets 3D hallucinants :) 2. Petit point ensuite sur les peaux sensibles : nous sommes nombreuses à penser avoir la peau sensible, mais en réalité, cela ne touche que 15% des femmes. Cela étant, l'article souligne le fait que notre peau est de plus en plus sensibilisée par les agressions extérieures, comme la pollution, le tabac ou le stress mais aussi par nos produits trop "décapants", qui attaquent la flore cutanée. Attention donc ! Glamour, Powered by Women
Glamour, Powered by Women
1. Dans ce numéro spécial Power by Women, Glamour partage avec nous le portrait de 10 femmes, qui assurent : Behnaz Shafiei, pilote de motocross en Iran dans un pays où les femmes n'étaient encore pas autorisées à conduire une voiture il y a 3 mois, la française Lucie Caudiasse, qui a plaqué un emploi confortable pour apporter son aide à Dohuk, près de Mossoul, auprès des familles auparavant retenues par Daesh, Marine Leleu, sportive incroyable qui ne lâche rien pour aller au bout de ses marathons et autres Iron Man, ou encore Aman Al-Khatahtbeh, qui a lancé Muslim Girl, "le média féminin musulman le plus consulté des US" pour parler de religion auprès des jeunes filles, bien sûr, mais également montrer son ouverture d'esprit et sa bienveillance, surtout après les attentats du 11 septembre, qui a jeté un froid envers les musulmans aux Etats Unis. Bravo à elles ! 2. La rédaction s'alarme ensuite de constater que les jeunes d'aujourd'hui vivent de manière bien trop saine par rapport à leurs aînés : nourriture healthy, prudence par rapport à l'exposition au soleil et à la pollution...Nous ne prenons aucun risque ! Sommes-nous devenus vieux avant d'avoir été jeunes ? Il semblerait que ce soit plutôt à cause de l'état critique de la planète et de l'économie, qui nous a pousser à nous protéger de tout et à nous montrer prudents. 
Glamour, Powered by WomenGlamour, Powered by Women
Côté mode, la Chine ne veut plus entendre dire que les produits fabriqués chez elle sont de mauvaise qualité ! Le pays compte bien démontrer qu'elle peut elle aussi s'appuyer sur des siècles de savoir-faire artisanal et le gouvernant a initié, il y a 4 ans, le plan Made in China 2025, qui comprend plusieurs volets : la hausse des salaires, la mise en place d'usines vertes et le soutien aux technologies, notamment en termes de matériaux textiles. Tant et si bien que certaines grands grands couturiers, comme Jason Wu, n'ont plus honte de dire qu'il fabriquent leurs collections en Chine. 
Glamour, Powered by Women
Glamour, Powered by Women
1. Orelsan se prête au jeu de l'interview Mea Culpa pour les besoins de la promotion de son nouvel album La Fête est Finie. Il confesse être assez pénible avec ses amis quand il est bourré mais aussi ne pas hésiter à pousser le curseur de la violence assez loin dans ses chansons afin qu'elles soient percutantes (alors qu'il se dit assez calme, en vrai). Il regrette également de ne pas avoir été assez assidu à l'école, car il se rend compte qu'il s'intéresse à plein de choses que l'on a tous vu au collège ou au lycée. 2. Place à Rossy de Palma ensuite, qui nous liste les 7 choses que toute femme devrait avoir, selon elle : un refuge tout d'abord,  mais aussi un "imperméable mental" pour résister aux mauvaises choses qui peuvent arriver mais aussi aux flatteries qui peuvent nous berner ; de l'humour également mais également la capacité à se montrer solidaire avec les autres femmes :) Plein de bon sens, cette Rossy:) 
Glamour, Powered by Women
Et on terminera avec Mathilde Clément, à la tête de la plus grande pharmacie de Paris, la Grande Pharmacie Bailly : elle gère une équipe de 50 personnes et tient à toujours être à leur écoute en cas de besoin ou de souci, notamment avec un patient; elle n'hésite pas également à "mettre les mains dans le cambouis" (ce sont ses termes) si besoin. En revanche, ce que je trouve drôle, c'est qu'elle tient à ce que ces derniers l'appellent Mademoiselle, pour marquer une certaine distance et tracer une ligne hiérarchique bien distincte.
A la lecture de cet article, je suis assez perplexe : ce mois-ci, la rubrique Travail & Cie est absente dans les pages de Grazia et nous n'avons que cette interview de Mathilde Clément concernant le travail en entreprise. Dans un numéro consacré à l'empowerment des femmes, je trouve cela étrange...non ? 
Glamour, Powered by Women
Glamour, Powered by Women
Glamour, Powered by Women
Glamour, Powered by WomenEt voici ! Que pensez-vous de ce numéro de Glamour ? :)
En attendant de lire vos petits mots, je vous souhaite un excellent lundi :) 
Glamour, Powered by Women


blogger

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laptitebulledelo 2835 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte