Magazine Culture

Critiques Séries : Designated Survivor. Saison 2. Episodes 6 et 7.

Publié le 21 novembre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Designated Survivor // Saison 2. Episodes 6 et 7. Two Ships / Family Ties.


Il est difficile de défendre Designated Survivor car la série a énormément de mal à décoller cette année. Si les audiences sont très mauvaises et que les chances de voir une saison 3 sont encore faibles, Designated Survivor doit déjà se concentrer sur ses personnages et les intrigues de cette année. « Two Ships » aurait pu être facile à défendre si seulement la série faisait réellement des efforts pour nous intriguer. Si l’épisode fait bouger les intrigues et les personnages, le problème c’est que globalement la série reste très simpliste et donc prévisible. Le seul truc à vraiment retenir de cet épisode est sûrement Gregory Smith sous les traits de Captain Griffin. Celui que l’on pouvait voir dans Rookie Blue n’était pas apparu à l’écran depuis un petit bout de temps. Et ici il était bon, relevant le niveau d’un épisode pas nécessairement mauvais mais qui manquait réellement de punch et de surprises. Le truc avec Kirkman par exemple c’est que Kiefer Sutherland semble avoir abandonné la série, comme les scénaristes. Il ne se passe rien de surprenant et le scénario tente de faire une intrigue sympathique mais sans plus. Les relations entre les personnages ne sont pas spécialement brillantes non plus, même dans ce que Designated Survivor tente de faire de neuf.

J’ai l’impression que la série n’a de cesse de réchauffer des choses qui n’ont jamais été brillantes au départ. C’est bête car je suis sûr et certain que Designated Survivor avait du potentiel. Le problème vient aussi de la façon de mettre en scène la politique dans cette série qui est toujours assez longue et morose. Mais « Family Ties » ne change pas spécialement ce que l’on aurait pu imaginer au départ. Kirkman et sa famille sont alors touchés de tous les côtés ici. Et bien que la série en fasse des caisses, le problème c’est qu’il n’y a rien de bien palpitant finalement car tout est freiné rapidement par le scénario. Tout ce stresse que Kirkman vit depuis quelques épisodes maintenant permet de délivrer dans cet épisode, sauf que cela manque de surprises une fois de plus. Ce n’est pas que je n’aime pas les personnages ou Designated Survivor dans sa globalité mais tout est trop mou et facile pour réellement nous donner envie d’aller plus loin. Il était évident que le président turc était là pour se jouer de Kirkman. Sauf que si c’était une bonne idée au premier abord, je trouve vraiment dommage que Designated Survivor soit incapable d’aller plus loin que le bout de son nez. Finalement, plus le temps passe et plus Designated Survivor devient lassante. Ce n’est pas que je n’aime pas la série, juste que je ne vois pas du tout où est-ce qu’elle peut réellement nous embarquer. Le précepte de départ était bon, mais la série n’arrive pas à se renouveler cette année.

Note : 4/10. En bref, intriguer avec le vide est complexe, surtout quand l’enrobage manque cruellement d’entrain.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 16081 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte