Magazine Culture

CITYTRIP : Las Vegas, Nevada

Publié le 23 novembre 2017 par Misteremma @misteremma
ENGLISH TRANSLATION HEREUNDER

La première fois que j'étais venu à Las Vegas, c'était en février 2014. La première chose qui m'avait impressionné en arrivant en avion c'était la grandeur de la ville. On s'imagine toujours Las Vegas comme une longue rue remplie d'hôtels et de casinos et, en fait, il y a une véritable ville, très étendue, autour : près de 2 millions d'habitants avec une densité de 1714 hab./km2 alors que la moyenne des États-Unis est de 32 hab./km2. Néanmoins, je dois bien vous avouer que ce n'est que cette grande rue - le Las Vegas boulevard que l'on appelle le Strip - que j'avais visité.

Je suis revenu visiter Las Vegas en novembre 2017, cette fois-ci je suis arrivé en voiture depuis le sud (la Californie et l'Arizona). Le skyline sur l'autoroute est assez impressionnant. Vous roulez pendant plus d'1h dans le désert et à un moment donné la ville apparaît devant vous, gigantesque et grouillante.

Rien a changé. Il y a toujours un monde fou partout. Le spectacle des jets d'eau du Bellagio (Architecte : Steve Wynn - 1998) est toujours aussi beau, le décor du Venitian (Architecte : KlingStubbins - 1999) est toujours aussi perturbant, l'architecture de Daniel Libeskind au The Crystals (2009) déroute par son style contemporain, le luxe et les décors de noël du Wynn (Architecte : Jon Jerde - 2005) est le roller coaster du New York New York (1997) est plus impressionnant que dans mon souvenir et j'en ai trouvé deux autres au Circus Circus (compter entre 12 et 15$ le ride). Ce qui m'a plus perturber cette fois-ci, c'est le nombre d'enfants et de famille dans la Sin City. Le plan de diversification et d'attraction d'un public plus large semble porter ses fruits. Néanmoins, Las Vegas - Nevada reste la Capitale du vice, de l'entertainement et n'a rien perdu de son envoutement, de son attractivité et de sa magie.

Je vous invite à lire mon article sur Las Vegas, Nouveau Mexique.

ENGLISH TRANSLATION

The first time I came to Las Vegas was in February 2014. The first thing that impressed me when I arrived by plane was the size of the city. Las Vegas is always thought of as a long street full of hotels and casinos and, in fact, there is a real city, very extended, around: nearly 2 million inhabitants with a density of 1714 inhabitants/km2 while the average of the United States is 32 inhabitants/km2. Nevertheless, I must admit that it is only this high street - the Las Vegas boulevard that we call the Strip - that I visited.

I came back to Las Vegas in November 2017, this time I arrived by car from the south (California and Arizona). The skyline on the highway is pretty impressive. You drive for more than 1 hour in the desert and at some point the city appears in front of you, gigantic and teeming.

Nothing has changed. There is always full people everywhere. Bellagio's show of water jets (Architect: Steve Wynn - 1998) is still beautiful, the decor of The Venitian (Architect: KlingStubbins - 1999) is still disturbing, the architecture of Daniel Libeskind at The Crystals (2009) routed by its contemporary style, the luxury and Christmas decorations of Wynn (Architect: Jon Jerde - 2005), the roller coaster of New York New York (1997) is more impressive than in my memory and I found two more in Circus Circus (count between $ 12 and $ 15 the ride). What disturbed me this time is the number of children and families in Sin City. The plan to diversify and attract a wider audience seems to be paying off. However, Las Vegas - Nevada remains the capital of sin, entertainment and has lost none of its charm, attractiveness and magic.

I invite you to read my article " Las Vegas, New Mexico " .


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misteremma 42036 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte