Magazine Société

Suicide policier

Publié le 23 novembre 2017 par Christophefaurie

J'entendais que les taux de suicide des policiers étaient exceptionnellement élevés. L'explication qui suivait l'annonce montre à la fois qu'il faut se méfier de ses premières réactions et à quel point Durkheim demeure indépassable.

En effet, les raisons évoquées sont : on est policier à un âge où l'on tend à se suicider ; le policier, par le jeu des mutations, tend à être coupé de ses proches - un facteur de dépression ; il dispose d'une arme...

Autrement dit, les conditions dans lesquelles vit le policier se prêtent au suicide. Comment lui sauver la vie ? Par le lien social, aurait dit Durkheim. La "police de proximité" n'est pas bonne que pour la proximité, elle l'est surtout pour le policier...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1016 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine