Magazine Cyclisme

Tour de france 2008 : les favoris a la loupe

Publié le 01 juillet 2008 par Cyclisman
Nous avons pu suivre la prĂŠparation des favoris au Tour de France grâce aux Rendez-vous "Tour 2008" du blog qui a compté quatre volets (lire n°1 - n°2 - n°3 - n°4), au lieu des 5 prévus initialement. Plutôt que de faire le numéro 5, qui n'aurait pas apporté grand chose de plus que le numéro 4, j'ai décidé de faire un (classique, il est vrai) comparatif des favoris au Tour de France.

Sur les 180 coureurs au départ de cette Grande Boucle, seulement une petite dizaine peuvent rêver à la victoire finale : citons, dans l'ordre, Evans, Valverde, Menchov, Sastre, Cunego, A. Schleck et Soler.
Sept coureurs pour un maillot jaune ; la lutte sera féroce, c'est sûr ! Mais certains semblent plus disposés que d'autres à remporter ce Tour de France...

J'établis déjà une certaine hierarchie, sous forme d'étoiles, ci-dessous, puis je me pencherai plus en détails sur les quatres principaux favoris :

****
Evans
***
Valverde
**
Menchov - Sastre
*
A. Schleck - Cunego - Soler
Ce "classement des favoris" est forcément subjectif et donc très discutable, mais je pense qu'il reste néanmoins proche de la vérité (il est d'ailleurs très proche des nombreux sondages concernant le futur vainqueur du Tour). En étant objectif, je crois que l'on peut affirmer que le vainqueur sera, sauf énormes rebondissements (mais on n'est à l'abri de rien...), parmis ces quatre noms : Evans, Valverde, Menchov et Sastre, avec un duel très attendu entre Evans et Valverde.

Tour de france 2008 : les favoris a la loupe

Cadel Evans (31 ans) est pour beaucoup le grand favori, ce qui parait logique vu ses excellents résultats les années précédentes sur le Tour : 8e en 2005, 5e en 2006 et second l'an passé ! Excellent rouleur et très bon grimpeur, il a eu du mal à se défaire de sa réputation de suiveur ; souvent traité de "suceur de roue", il semble avoir franchi un cap cette année en montrant qu'il peut lui aussi accélérer et imposer son rythme quand il le veut, comme à Paris/Nice au Mont Ventoux en début de saison ou plus récemment sur le Dauphiné ou il a (simplement, mais c'est déjà ça) attaqué Valverde lors de l'étape reine.
Il est bien en forme comme il a prouvé au Dauphiné en terminant 2e derrière Valverde ; son problème de genou s'est donc arrangé bien vite et on ne devrait plus en entendre parler.
Pour remporter ce Tour, même s'il prendra un peu de temps dans les chronos face aux autres favoris, il lui faudra néanmoins en montagne une vrai mentalité d'attaquant et qu'il n'hésite pas à passer à l'offensive lorsqu'il se sent fort.
Montagne : 8/10
Chronos : 9/10
Attitude offensive : 2.5/5
Sens tactique : 2/5
Expérience : 3.5/5
Equipe : 3/5
Total : 28/40

Alejandro Valverde (28 ans), après sa victoire au Dauphiné Libéré, a monté dans l'estime des spécialistes du cyclisme (j'ai quand même trouvé qu'il était parfois surestimé face à Evans) et a prouvé qu'il faudra compter sur lui en Juillet, lui qui en 3 participations n'a terminé qu'une seule fois la Grande Boucle (l'an passé, à une assez décevante 6e place). Il semble plus mûr, a plus d'expérience et avec ses problèmes avec l'affaire Puerto terminé, il peut légitimement viser la victoire finale.
Il a de plus prouvé au Dauphiné qu'il peut s'imposer sur tous les terrains et sait gérer un maillot jaune, grâce à une équipe Caisse d'Epargne très forte.
Mais on s'interroge sur l'espagnol : est-il vraiment un coureur du Tour et peut-il donc tenir 3 semaines intensives ? De plus, alors qu'il était déjà bien en forme sur le Dauphiné et qu'il a paru presque au top au championnat d'Espagne, on peut se demander s'il réussira à conserver cette forme jusqu'à fin juillet...
Ses excellents résultats à la Vuelta (2e par ex en 2006) tendent néanmoins à prouver qu'Alejandro est un coureur de GT, mais la Vuelta n'est pas le Tour. On a hâte de voir Alejandro se mesurer face à Evans, Menchov, Sastre and co, lui qui avait battu Lance Armstrong en personne au sprint au sommet de la montée vers Courchevel, sur le Tour 2005. Un présage ?
Montagne : 7.5/10
Chronos : 6.5/10
Attitude offensive : 3.5/5
Sens tactique : 3/5
Expérience : 2.5/5
Equipe : 3/5
Total : 26/40

Denis Menchov (30 ans) est peut-être le favori qui a été le plus discret en cette première moitié de saison. Le russe a néanmoins participé au Tour d'Italie dans le but de se préparer à la Grande Boucle. C'est le seul favori (avec Soler) ayant choisi de faire le doublé Giro-Tour ; alors, cette stratégie sera-t-elle payante ? Difficile d'établir un pronostique, Menchov n'ayant jamais fait mieux que 5e sur le Tour et n'ayant rien prouvé ces dernières semaines sur sa forme. De plus, en l'absence de Thomas Dekker, son équipe parait bien juste...
Montagne : 7/10
Chronos : 6.5/10
Attitude offensive : 2.5/5
Sens tactique : 3/5
Expérience : 4/5
Equipe : 2/5
Total : 25/40

Carlos Sastre (32 ans) s'impose comme l'outsider par excellence. Très souvent présent parmis les meilleurs au Tour (5 tops 10 dont deux top 5), il n'a cependant jamais réussi à réellement faire peur aux grands favoris, peut-être à cause de son manque d'explosivité en montagne et de ses (assez) mauvaises performances en chrono. Cette année, avec une assez faible concurrence et une excellente équipe (attention cependant à qu'il ne se fasse pas prendre sa place de leader par les frères Schleck...), il pourra néanmoins viser le podium et pourquoi pas la victoire.
Le bémol ? Sa forme : trop juste au Dauphiné (20e à plus de 12 minutes de Valverde), il n'était encore pas dans le coup au championnat d'Espagne contre-la-montre (12e) alors que la concurrence était pourtant bien faible. On ne l'a en fait plus vu depuis la Vuelta 2007 (2e derrière Menchov), donc les garanties manquent pour faire de lui le grand favori.
Alors, même si c'est une valeur plutôt sûre pour le top 5, qu'il a une équipe forte et qu'il peut miser sur son expérience, je doute qu'il puisse réellement concurrencer Evans et Valverde.
Montagne : 7/10
Chronos : 6/10
Attitude offensive : 2.5/5
Sens tactique : 2.5/5
Expérience : 4.5/5
Equipe : 4.5/5
FORME : -2
Total : 25/40

Cunego me semble trop "tendre" pour gagner dès cette année le Tour, et ne vous fiez pas à la valeur que lui donne les médias, Vélo Magazine et Planète Cyclisme en tête : lui-même a revu ses ambitions à la baisse, en déclarant ne vouloir plus viser que "le podium et/ou une victoire d'étape".
De même pour A.Schleck : que ce dernier est le potentiel pour gagner le Tour dans les années à venir est un fait (il n'y a presque plus de doutes), mais dès cette année, non ! Il aura de plus un leader à aider, Sastre, qui a déclaré il y a peu vouloir une équipe entière à sa disposition...
Enfin, je met une pièce étoile à Soler (en sachant très bien que ce choix sera contesté), car n'oublions pas que ce Tour est plutôt fait pour les grimpeurs et qu'il n'est pas exclu qu'un coureur nous refasse une "Rasmussen" (un coureur meilleur que tous les autres en montagne -un peu comme Sella au Giro- mais qui limite très bien les dégâts en chrono), sans dopage bien entendu.

Et maintenant, à votre tour de faire votre "classement des favoris" sous forme d'étoiles (c'est clair et visible facilement), que vous expliquerez (si vous le souhaitez) ensuite !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cyclisman 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines