Magazine Info Locale

Les conférences de la SED de Louviers : l'architecture pré-romane et romane dans l'Eure le 16 décembre

Publié le 03 décembre 2017 par Gezale

Les conférences de la SED de Louviers : l'architecture pré-romane et romane dans l'Eure le 16 décembre

Eglise romane dans l'Eure.

La prochaine conférence de la Société d’Études Diverses aura lieu le samedi 16 décembre, à l’heure et au lieu habituels : à 16 heures, dans la salle Pierre Mendès France, à l’Hôtel de Ville de Louviers. Après la Renaissance, c’est à l’art roman que nous nous intéresserons. Pour en parler, nous accueillerons un spécialiste de cette période, Nicolas Wasylyszyn, Ingénieur du Patrimoine, adjoint au Chef de l’Unité départementale de l’Architecture et du Patrimoine de l’Eure. Vu l’ampleur du sujet, c’est un aspect de l’art roman dans le département qu’il abordera : « Archéologie du bâti des églises antérieures à 1050 dans le nord de l’Eure ».
L’architecture pré romane et romane précoce de Haute-Normandie a depuis longtemps retenu l’attention de nombreux historiens de l’art et archéologues qui ont défini les caractères remarquables de ces édifices. Récemment, les travaux de Jacques Le Maho et Jim Morgenstern sur l’église de Saint-Pierre-de-Jumièges ont permis d’avancer sur ce sujet en reculant la date d’édification de ce monument du XIe au IXe siècle. En 1997, un pré-inventaire des édifices dédiés à Saint-Martin avait mis en valeur le caractère précoce de plusieurs églises par rapport aux canons de l’architecture de la seconde moitié du XIe et du début du XIIe siècle. Sur les bases de ce travail, un inventaire plus large a été réalisé sur les églises de Haute-Normandie présentant des archaïsmes architecturaux. Ce corpus en regroupe actuellement 78, identifiées comme romanes précoces. Par des recoupements architecturaux, toponymiques, topographiques, on pouvait déjà avancer l’hypothèse que ces églises ont été construites entre la seconde moitié du Xe et le début du XIe siècle. Des datations récentes au radiocarbone réalisées sur des fragments de bois prélevés dans les mortiers de l’église du hameau de Pierre Ronde, dans la nouvelle commune de Mesnil-en-Ouche (canton de Bernay), et de celle de Calleville (canton de Brionne) semblent confirmer cette hypothèse. Nous découvrirons tout cela en images au cours de la conférence.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gezale 7016 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine