Magazine Société

Education nationale - le problème

Publié le 04 décembre 2017 par Christophefaurie
Et si 68 avait bon dos ? Et si l'Education nationale était morte de sa belle mort ? Et si elle n'avait pas su se renouveler ? (Suite d'une série de billets sur ce sujet...)
Son projet : sélectionner des esprits d'élite, des individus. Elle sélectionne, elle ne forme pas. Le principe de l'Ancien régime est toujours des nôtres : on ne devient pas homme, on le naît.
Et comment sélectionne-t-elle ? Par un positivisme obsolète. Le progrès de la science patine, elle s'emmêle dans ses contradictions. Pourtant l'Education nationale croit toujours que l’on trouve « la vérité » grâce à une équation, et qu'il existe des esprits qui ont accès à cette vérité. Eternel Platon. Totalitaire, et pas scientifique (la science, c'est le doute) pour un sou.
Autrement dit : zéro en termes d’épanouissement humain ou d’apprentissage de la société. Mais aussi zéro pour l'acquisition d’un esprit "critique" (au sens des Lumière), c'est à dire des bases nécessaires à la pensée. Zéro pour la science. Et zéro pour l'apport de connaissances pratiques.
Comme d'habitude en systémique, il y a des conséquences imprévues. La société est contrainte à développer des mécanismes qui compensent les effets de l'Education nationale. Nous nous formons en réaction à l'education nationale ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophefaurie 1652 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine