Magazine Culture

Critiques Séries : Mr Robot. Saison 3. Episode 8.

Publié le 04 décembre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Mr. Robot // Saison 3. Episode 8. dont-delete-me.ko.


Pas facile pour Elliott Alderson de réussir tout ce qu’il peut entreprendre par moment. Cet épisode n’est pas ce que j’ai préféré dans cette saison. C’était supposé être une mort facile pour Elliot, tout ce dont il avait besoin afin d’être sûr que Mr Robot ne pourrait plus tuer personne avec ses idées qui ont déjà coûté la vie à des centaines de gens trois semaines plus tôt. Mais l’épisode cherche à creuser d’autres choses, notamment car le but n’est pas de tuer Elliot, mais bel et bien de proposer une vraie réflexion sur le personnage et son histoire. Elliot allait se suicider, mais le monde n’est pas encore prêt à lui dire au revoir. Tout cela est logique dans le sens où sans lui Mr. Robot n’est plus la série qu’elle a été depuis le début. La série repose énormément sur ce personnage singulier. Mais cet épisode ne cache pas de moments étonnants, pas de moments cathartiques où l’on sent qu’il y a une vraie introspection, on se retrouve donc avec l’errance d’un héros entre son double et lui-même. Cet épisode c’est un peu l’histoire d’une âme innocente qui va aider un homme torturé à redécouvrir la magie de la vie et ses plaisirs. C’est presque trop démontré dans cet épisode pour réellement accrocher. Disons que Mr. Robot ne fait pas tout cela de façon suffisamment subtile et casse alors un peu le rythme particulièrement prenant de certains épisodes précédents.

Mais « dont-delete-me.ko » est avant tout là pour conclure une partie de la saison afin de nous embarquer dans une derrière balade. La série créée alors une sorte de parallèle avec Retour vers le Futur 2 où il est vrai, une seule petite erreur, peut changer complètement le monde. Mais le film en question est plus sur comment les erreurs peuvent être guéries avec le temps (et à temps). Sauf que Mr. Robot n’est pas Retour vers le Futur, il n’y a pas Marty McFly, pas de Do Lorean, pas de voyages dans le temps. Nous sommes dans le présent et le futur lui seul peut changer avec de l’aide dans le présent. C’est difficile à expliquer mais le propos est étrange par moment ici alors qu’au fond, Mr. Robot sert toujours la même chose, c’est juste une certaine forme de purgatoire où Elliot expie son péché (ou plutôt ceux de Mr. Robot) à sa façon. Les échanges les plus importants de l’épisode se déroulent dans la mosquée. La série oscille alors entre les lieux, les personnages, dans une certaine forme de quête spirituelle. C’est un épisode assez spirituel d’ailleurs car la réflexion parle plus de péché que d’erreur. Puis il y a les retrouvailles entre Elliot et Angela, elles aussi intéressantes, donnant à l’image de fin de cet épisode une belle image.

Note : 6/10. En bref, on aurait pu trouver mieux…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18105 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte