Magazine Poésie

Imprécations (déc.17)

Par Montaigne0860

Quand j'emprunte le Chemin des Dames

Je mets des semelles légères

Je leur demande l'autorisation de poser mes pas sur le champ

Je redoute en effet d'effacer les traces

En mettant mes pas dans les leurs

Si vous saviez comme on vous aime cent ans après

    Merci dit une voix on a déjà connu ça au début

Les fleurs les corps féminins les baisers qui se pressent vers nous

Des promesses d'amours éternelles

Dont aucune ne fut tenue

Des mains des bagues de fiançailles

Le long feu a tout tordu et brûlé

Si tu savais

Les folies des attaques ont fait leur crevant travail de sape

L'épouvante grava ses tornades grises au fond des crânes

Les piques grondées des acouphènes ne nous ont plus jamais laissés en paix

Pas d'armistice pour les bousculés

Je n'ai pas signé dit encore la voix

Je n'ai pas signé

    Tu ne sens pas comme mes pas se font aimables

La douceur de mon chant est à toi dis-je

    Garde ta tendresse hurle la voix en s'éloignant

Ma haine brûle toujours intacte

Rêve debout dans ta paix ivre et grasse

Moi je reste auprès du feu dans l'enfer des vallons

Entretenant les braises jusqu'à la nuit et l'envol de mes cendres

sous le vent de l'histoire


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Montaigne0860 297 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines