Magazine Culture

Critiques Séries : Stranger Things. Saison 2. Episode 5.

Publié le 04 décembre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Stranger Things // Saison 2. Episode 5. Chapter Five : Dig Dug.


Après le brillant épisode précédent, Stranger Things se concentre sur d’autres éléments et notamment Bob Newby à qui il pouvait être difficile de faire confiance au premier abord. Sa petite discussion avec Will sur Mr Baldo est un moment intéressant qui permet aussi d’associer les personnages et de relier un peu mieux les intrigues. « Dig Dug » m’a permis de changer mon avis autour de Bob, et pas vraiment de la bonne des façons. Ce n’est pas la faute à Sean Astin après tout que Bob n’est pas plus punchy dans sa façon de faire. Ce n’est pas non plus la faute de Winona Ryder que Joyce a passé une bonne partie de la saison à faire des grimaces à des enfants ou des hommes. Cet épisode est un joyeux cocktail de tensions intéressantes entre les personnages. Jessie Nickson-Lopez, le scénariste de cet épisode est aussi celui de « Chapter Six : The Monster » (1.06), un brillant épisode de Stranger Things. Du coup, je pense que ce scénariste est clairement à suivre car il parvient à délivrer encore une fois une belle réflexion sur le monde de la série et au travers de ses personnages. Les diverses intrigues de chacun des personnages ne sont pas toutes passionnantes mais il y a une cohésion que Stranger Things cherche à créer entre les personnages qui me plaît.  

Nancy et Jonathan vont disparaître d’Hawkins dans la nuit, sans que personne ne se soucis d’eux. Nancy trouve un alibi mais l’absence de Jonathan devrait donner quelques doutes à Joyce. J’aime bien la façon dont Stranger Things parvient à mettre en scène chacun de ses personnages, notamment quand ceux-ci sont seuls et isolés. Il y a un silence qui se fait ressentir autour d’eux et cela colle parfaitement à l’idée que l’on peut se faire d’un tel épisode. Du point de vue d’El, qui a été en grande partie recluse de la saison, sa recherche de Terry Ives, qu’elle croit être sa mère, est une intrigue que Stranger Things développe de façon très sous jacente pour le moment. Finalement, Stranger Things parvient à nous offrir encore un épisode. Il y a des références intéressantes encore une fois, ce qui permet de connecter toujours autant cette saison 2 à la première. La série continue également sa propre morale. Bien des gens ne sont pas Bob Newby, ne peuvent pas voir le destin qui les attend, mais bien des gens aiment le vide de leur propre vie car c’est plus facile de remplir leur vie du dénie qui les entoure. Que demander de mieux ? Stranger Things sait très bien ce qu’elle veut faire et le fait intelligemment.

Note : 8/10. En bref, encore une belle aventure.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte