Magazine Info Locale

En direct de l’Agglopôle…

Publié le 05 décembre 2017 par Puissancesete @FrancoisLiberti

Conseil Communautaire – séance du 30-11-2017 – Marseillan.

Questions 41 – Sète – /42 – Balaruc le Vieux – /43 – Mèze – Ouverture des commerces le
dimanche
« Mon intervention sera un simple rappel, car, j’avais évoqué ce sujet lors d’une séance de l’ancienne composition de l’agglo, la CABT.
Le gouvernement précédent qui a officié, a eu recours au 49.3 en 2015, pour imposer cette loi inique du travail le dimanche.
Certains voulaient nous faire croire que les patrons donneraient des primes avec majoration de 100%. Mais en réalité, dans la pratique aujourd’hui, ce sont des majorations de 25% à 50%, mais pas au-delà. Je rappelle également que la loi ne fixe ni la rémunération ni les majorations, dans les entreprises de moins de 20 salariés, ce qui veut implique qu’il peut n’y avoir aucune compensation.
La généralisation du travail le dimanche, fera qu’à terme, le dimanche sera un jour de
travail comme les autres. C’est aussi un moyen pernicieux de revenir sur les 35 heures.
C’est la même chose pour le travail de nuit, et pourquoi ne pas imaginer, demain, ouvrir tous les jours et 24h/24. Certains pays le font déjà.
Dans notre pays, ce sont plus de 6 millions de travailleurs qui sont employés dans les secteurs du commerce et des services. La généralisation du travail dominical est un changement lourd de conséquences. Le dimanche, consacré à la vie de famille, à la pratique d’un sport, ou à la vie associative, serait remplacé par des dimanches « caddys », des dimanches de consommation à outrance.
On nous a aussi vendu le fait que ce travail du dimanche se ferait sur la base du volontariat.
De qui se moque-t-on ? Nous savons bien que la question est posée lors du recrutement et
celle ou celui qui refuse n’est simplement pas retenu sur le poste proposé.
Certes, dans certaines grandes enseignes, il y a des volontaires, mais quelle en est la raison principale ? Simplement un manque à couvrir en terme de salaire perçu la semaine avec une base au SMIC horaire, et souvent des contrats en temps partiels (20 > 24 h/hebdo).
On nous dit aussi que l’ouverture des dimanches relancerait la consommation. Mais enfin, qui peut croire qu’avec la crise, le nombre de chômeurs et la faiblesse des salaires, que ce qui est dépensé le dimanche, le sera aussi le lundi ou le mardi. Et tout ceci avec aucune incidence sur l’emploi.
Pour info :

75% des personnes interrogées sont favorables au travail le dimanche
85% des personnes interrogées ne souhaitent pas travailler le dimanche
Nous passons de 5 à 12 dimanches ouverts par an

Vous comprendrez que ce choix de société n’est pas le nôtre, donc, nous nous exprimerons contre. Lors du vote. ».

Sébastien Andral – Conseiller Communautaire – Elu du Groupe d’opposition de Sète
Agglopôle Mediterranée (SAM)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Puissancesete 10738 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte