Magazine Culture

Critiques Séries : Paris etc.. Saison 1. Pilote & Episode 2. (France)

Publié le 05 décembre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Paris etc. // Saison 1. Episodes 1 et 2. Pilote / Episode 2.


Raconter Paris au travers d’une série ou d’un film chorale, beaucoup se sont heurtés au problème. On avait déjà eu la série d’Arte qui s’appelait sobrement Paris qui était une sorte d’écueil parisien qui n’avait pas beaucoup de substance. Et nous avons Paris, le film de Cédric Klapisch qui pour le coup était réussi. Car le genre chorale est un genre que Klapisch maitrise. L’enjeu pour Maiwenn (Polisse), Zabou Breitman (L’homme de sa vie) et Anne Berest (Que d’amour) est de rassembler des personnages féminins suffisamment intéressants pour créer des intrigues efficaces. Les cinq femmes que l’on suit dans Paris etc. sont à un tournant de leurs vies intimes, ce qui permet de créer des conflits et des histoires pour chacune d’elles. Le premier atout de Paris etc. avant de parler de ce qui fâche c’est son casting. La jeune Anaïs Demoustier s’impose tout de suite comme mon actrice préférée alors qu’elle incarne une masseuse qui tente de s’en sortir. Nous avons aussi Naidra Ayadi qui parvient à nous proposer une jolie composition. On retrouve aussi des pontes comme Zabou Breitman que j’adore et Valeria Bruni Tedeschi dont le charme opère finalement toujours.

Cinq femmes. Et Paris. Cinq façons d’être, de pleurer, de hurler de rire, de rater le bus, de serrer les dents, de jouir, de ne pas jouir, de boire trop, de grandir, de résister, de faire un enfant ou pas, de ne pas vouloir rentrer chez soi… Cinq façons d’aimer. Cinq héroïnes du quotidien qui traversent Paris, depuis la rentrée des classes jusqu’aux vacances de Noël.

En deux épisodes, difficile de se faire une véritable idée de ce que vaut Paris etc.. La série est prometteuse mais les promesses ne sont pas toujours tenues non plus. La série se veut avant tout féminine et écrite par des femmes. C’est quelque chose de différent qui permet de définir la parisienne moderne plutôt que de nous offrir tous les poncifs du genre que l’on a déjà vu dans d’autres fictions sur Paris. On pourrait alors croire que Paris etc. tire du côté d’un Girls à la française avec des personnages un peu plus âgés mais ce n’est pas non plus totalement le cas. Certes, c’est le tournant de la vie intime de cinq femmes, mais aussi le tournant de leur vie professionnelle. Paris etc. aime faire se croiser les différentes femmes de la série sans pour autant les faire se rencontrer, ce qui éloigne les personnages chacun dans leurs histoires. Je trouve presque dommage que la série ne traite que d’une partie des parisiennes et ne cherche pas à aller un peu plus loin, dans des registres plus atypiques. Certes nous sommes sur Canal + mais justement Canal + aurait pu transgresser un peu les codes afin de nous proposer un truc complètement différent. C’est curieux pour le moment alors j’irai au bout de cette première saison pleine de promesses qui je l’espère seront tenues au final.

Note : 6/10. En bref, il y a des promesses pour une série joviale plus qu’indispensable.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17139 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte