Magazine High tech

Les indicateurs d’une campagne e-mailing réussie

Publié le 07 décembre 2017 par Blackhand @sergentweb

Les modes de communication, avec le renouvellement des pratiques dans le numérique, se développent à grande vitesse : publicité sur les réseaux sociaux, storys ou collaboration avec les influenceurs sont autant de stratégies aujourd'hui en plein essor. Mais des méthodes plus conventionnelles peuvent encore être sollicitées : comment tirer profit de vos campagnes e-mailing ? Voici les paramètres à surveiller pour vous assurer que vos astuces sont les bonnes.

Les mails sont-ils arrivés à destination ?

Pour envoyer des e-mails en masse, vous utilisez très certainement une base de données contenant de multiples coordonnées. Pour vous assurer qu'elle soit efficace, il faut mesurer le taux de délivrabilité de votre campagne. Exprimé en pourcentage, il permet de connaître la part des messages arrivés dans la boîte mail du destinataire. En effet, certains n'arrivent pas à bon port parce que la boîte est pleine, ou parce que le compte de la personne n'existe plus.

Le message a-t-il été ouvert ?

Le taux d'ouverture est un indicateur extrêmement pertinent. Il vous permet de savoir si vos destinataires sont intéressés par votre marque, si votre objet a su les captiver et s'ils ont eu envie de lire votre message. Si cet indicateur n'est pas bon, il faudra revoir votre ciblage, mais aussi vous pencher plus longuement sur l'objet du mail, un facteur décisif.

Comment les destinataires ont-ils réagi ?

Un taux d'ouverture élevé peut se présenter comme un bon signe. Cela se confirmera si le taux de clics est également haut. Cet indicateur répond à une question simple : dans quelle mesure votre cible a effectué l'action souhaitée (acheter un produit, s'inscrire à un événement, etc.) ? Il existe un autre élément, le taux de réactivité, qui vous permet de savoir qui, parmi les destinataires ayant ouvert le message, a cliqué sur les liens. En revanche, au beau milieu de toutes les personnes qui ont effectivement regardé le message, il faut analyser le taux de désinscription. Il s'agit d'une impression très négative qui doit vous alerter.

Le piège du spam a-t-il été évité ?

Le spam est la plus grande peur des professionnels du marketing impliqués dans la création d'une newsletter. En effet, finir dans cette partie de la boîte mail apparaît comme un véritable manque à gagner, car de très nombreux destinataires ne pourront même pas s'apercevoir que vous leur avez envoyé une lettre d'information. Pour prévenir ce problème, vous devez absolument concevoir un e-mail qualitatif. Ainsi, si plusieurs personnes vous déclarent comme spam, les différentes messageries risquent de vous classer comme indésirable et, par défaut, vous serez redirigés vers la partie " Pourriel " de la majorité des boîtes.

Avez-vous bien défini vos objectifs ?

Si vous avez bien défini, en amont de l'envoi du mail, le but de votre campagne e-mailing, n'hésitez pas à vous intéresser de plus près au taux de conversion. Il permet de savoir, sur le nombre de mails délivrés, combien ont permis d'aboutir à l'action souhaitée. Votre but n'est certainement pas d'être simplement lu, mais vous voulez très probablement vendre un produit, obtenir davantage de visites sur votre site ou encore encourager des internautes à s'inscrire sur un événement. Plus votre taux de conversion est haut, plus votre discours est pertinent. S'il est trop bas, il faudra réfléchir à vos prochaines campagnes pour réadapter le discours, moduler la cible ou éventuellement revoir certains détails plus techniques, comme l'apparence du mail.

Si la conception d'un e-mail publicitaire prend du temps, la phase permettant d'étudier les résultats est primordiale. Suite à votre campagne e-mailing, vous devez analyser tous ces paramètres afin de voir si vos actions ont été bénéfiques. Ils vous aideront à optimiser votre communication pour les prochaines tentatives.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blackhand 623 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte