Magazine Culture

Critiques Séries : Happy!. Saison 1. Pilot.

Publié le 07 décembre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Happy! // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Syfy aime les projets complètement farfelus et Happy! est bien plus farfelu que bien des projets que la chaîne a eu ces derniers temps. On est loin des adaptations faciles comme Van Helsing ou du space-opera comme Dark Matter et Killjoys. Happy! reprend alors parfaitement les codes d’un genre que j’ai l’impression de ne pas avoir vu depuis un bout de temps, proche de l’univers d’un Edgar Wright et d’un Simon Pegg mais avec Christopher Meloni (New York Unité Spéciale) dans le rôle principal et Patrick Macmanus (Marco Polo) et Brian Taylor (Hyper Tension, Ultimate Game) à l’écriture de ce premier épisode. On a alors ici une sorte de série sous produit qui reprend les codes d’un Punisher plus drôle ou d’un Die Hard plus sombre. Mais tout cela se fait de façon intelligente. « Saint Nick », le titre du premier épisode, nous introduit alors el personnage de Nick Sax incarné par un Christopher Meloni parfait. Ce n’est pas un secret que cet acteur est talentueux mais ce que l’on peut voir dans Happy! c’est que c’est complètement différent de ce qu’il a pu faire auparavant. Il s’amuse ici et cela se ressent. On pourrait retrouver un peu aussi de Bad Santa (2003) étant donné que la série se déroule en plein hiver à l’époque de Noël.

Un tueur à gages rencontre une licorne bleue qui va lui proposer un étrange marché...

Mais c’est peut-être aussi car Christopher Meloni a ce côté sérieusement drôle comme Billy Bob Thornton. Ce qui rend cette série intéressante c’est aussi le charme que Meloni donne à son personnage au travers de son interprétation. Il a beau être détestable au premier abord, c’est quelqu’un que l’on a envie d’apprécier, un peu plus que cette licorne bleue. La série alterne alors la comédie avec des éléments beaucoup plus dramatique. Le ton est quant à lui complètement fou alors que la série enchaîne les scènes, comme Hyper Tension de Brian Taylor (et ça tombe bien car ce dernier est aussi créateur de Happy!). Quoi qu’il en soit, ce premier épisode se repose donc énormément sur son acteur principal mais au delà de ça, sur le côté complètement farfelu qu’apporte cette petite licorne mignonne comme tout. Nick et Happy partagent une belle dynamique, avec des personnages secondaires (Blue et Smoothie) qui sont eux aussi sympathiques. Je dois avouer que je ne m’attendais pas nécessairement à une série aussi barrée mais le joyeux bordel que cela représente me plaît. De plus, ce premier épisode donne envie d’enchaîner les épisodes suivants donc je serais au rendez vous.

Note : 8.5/10. En bref, un joyeux bordel mais terriblement fun.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte