Magazine Culture

Critiques Séries : Knightfall. Saison 1. Pilot.

Publié le 07 décembre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Knightfall // Saison 1. Episode 1. Pilot.


History Channel est connue dans le monde des séries originales pour son adaptation de l’histoire des Vikings dans la série du même nom. Elle tente alors de réitérer avec Knightfall, sauf que Knightfall n’est pas toujours aussi brillante que l’on ne pouvait l’espérer. Créée par Don Handfield (Very Bad Team, Le Fondateur) et Richard Rayner (I Love L.A.), Knightfall suit le cahier des charges de History Channel qui veut des séries qui parlent avec un ton historique de la véracité historique des choses. On peut donc se dire que Knightfall raconte la vraie histoire de ces templiers et de la persécution qu’ils ont subit en 1307. Mais malgré les moyens que la série met en oeuvre ce premier épisode a du mal à surprendre par rapport à d’autres séries du genre comme Outlander, The White Princess et j’en passe. Voire même Vikings. « You’d Know What to Do », du nom du premier épisode, nous présente alors une galerie de personnages qui s’avère assez riche pour suggérer qu’il y a énormément d’intrigues à suivre par la suite. La série a suffisamment d’éléments intéressants pour réussir mais l’introduction de tous ces éléments se fait de façon simpliste et facile, sans réellement creuser en profondeur. C’est pourquoi Knightfall n’est pas aussi efficace que l’on aurait sûrement pu l’espérer.

Un vendredi 13 de 1307, la persécution des chevaliers templiers commence.

On se retrouve alors avec les chevaliers templiers, les « Knights Templar », et le premier épisode tente alors de nous dire dans un premier temps qui sont ces personnages avant de réellement s’engager dans des intrigues différentes les unes des autres. S’il y a tout un tas d’idées intéressantes, elles se retrouvent un peu perdues au milieu d’un trop plein d’idées. Et puis il y a du sexe (car c’est une série sur des gens qui aiment ça aussi), et il y a des batailles (car sinon on s’ennuie) et il y a des personnages attachants et des vilains. Sauf que tout est trop prévisible car la série est encore trop fine pour réellement gagner en épaisseur. On se retrouve alors avec tous les traits les plus classiques et déjà vu du genre, et il n’y a pas suffisamment de raisons valables pour que l’on ait envie de s’en faire pour le destin de ces personnages (et leur fameuse chute à venir, comme le suggère le titre de la série). Il est impossible de ne pas comparer Knightfall à Vikings car nous sommes sur la même chaîne et que les deux séries sont diffusées l’une à la suite de l’autre. Le seul truc qui pourrait bien aider la série est la quête pour le Graal. C’est un truc que l’on a déjà vu dans bien des séries et films d’aventures (notamment Indiana Jones ou les Monty Python) mais le traitement pourrait ici être légèrement différent.

Mais encore une fois, la série ne joue pas en sa propre faveur alors que le Graal a disparu depuis peu (compte tenu de la timeline suivie, en 1307) donc ce n’est pas encore une légende suffisamment importante pour que la quête vaille le coup. A moins que la série ne sache rendre le truc beaucoup plus palpitant et auquel cas cela pourrait décoller.

Note : 3/10. En bref, j’ai l’impression que Knightfall se moque un peu de son téléspectateur en restant trop en surface.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte