Magazine Insolite

L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig

Publié le 08 décembre 2017 par Golem13 @Golem_13

Des rives de la Mer Noire à l'immensité des steppes kazakhes, le photographe Christopher Herwig a parcouru plus de 30 000 kilomètres à la recherche de chefs-d'œuvre inattendus de l'architecture soviétique : les arrêts de bus. Une typologie photographique qui ne manque pas d'humour.

Après un premier volume paru en 2015 aux éditions Fuel, Soviet Bus Stop revient avec une nouvelle sélection de photographies d'arrêts de bus, témoignage d'un aspect déconcertant, surréaliste, de l'architecture de l'ex-URSS. Avec plus de 160 photographies, Soviet Bus Stop 2 parcourt plus 16 000 kilomètres de routes de ce pays gigantesque pour retrouver la diversité incroyable des abribus.

Soviet Bus Stop 2 par Christopher Herwig. Edtions Fuel. 28 euros.

L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig
L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig
L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig
L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig
L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig
L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig
L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig

Soviet Bus Stop 1 :

L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig
L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig
L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig
L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig
L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig
L’architecture délirante des arrêts de bus soviétiques par Christopher Herwig


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Golem13 2330373 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines