Magazine Culture

Critiques Séries : Alphonse Président. Saison 1. Pilote & Episode 2 (France).

Publié le 08 décembre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Alphonse Président // Saison 1. Episodes 1 et 2. Pilote / Episode 2.


OCS continue son développement de petites séries originales françaises et alors que la politique est un sujet à la mode, nous avons droit à Alphonse Président. Le plus gros avantage de cette série c’est Michel Vuillermoz (Knock, Au revoir là haut) dans le rôle du Président du Sénat Alphonse Dumoulin. Créée par Nicolas Castro (Des lendemains qui chantent, Je hais les années 80), on retrouve alors le côté soixante-huitard tardif qui sommeil en lui. On avait déjà pu le voir dans Des lendemains qui chantent (2014) et on retrouve alors un peu ce côté engagé dans ce que Alphonse Président nous propose. L’avantage ici c’est que Michel Vuillermoz semble inspiré par le personnage qu’il incarne, ce qui rend forcément le truc un peu plus palpitant. Sans compter qu’il se retrouve à la tête de la France donc avec un tel rôle, le personnage rêveur et naïf d’Alphonse enchaîne les âneries et les problèmes… pour notre plus grand plaisir comique. Si la série reste parfois un brin classique elle tente de tout faire pour nous surprendre et le résultat est finalement plutôt sympathique. Il y a une sorte de volonté de faire ressembler les personnages à des caricatures de bande dessinée de ceux qui nous gouvernent. C’est une bonne idée, surtout que le résultat est plutôt bon dans ce sens là.

Le chômage augmente, la dette explose, et on attend le retour de la croissance comme on attend le messie... désespérément. La Grande Nation brade ses usines aux Indiens, ses châteaux aux oligarques russes, ses équipes de foot aux émirs, ses vignobles aux Chinois. Et pour couronner le tout, le Président de ce qui reste de la cinquième puissance économique mondiale disparaît ! Amandine Barzati, première ministre, saisit le Conseil Constitutionnel qui constate la vacance du pouvoir et nomme le Président du Sénat pour assurer l'intérim. Et voici comment, Alphonse Dumoulin, professeur d'Histoire à la retraite devient le Président de la République. La tâche s'annonce rude pour le brave homme. En effet, les pires rumeurs circulent sur l'état du pays : il manquerait 200 milliards pour boucler le budget !

Il a envie de défendre le savoir faire et le savoir être français, ce qui est une bonne occasion de faire parler un peu de nos traditions et du plaisir français. Alphonse Président s’amuse alors intelligemment des codes de la comédie, sans trop se prendre la tête. On sent que l’écriture est vive, riche en dialogues, ce qui permet aussi de donner un vrai rythme à chaque épisode. Chaque épisode dure une vingtaine de minutes, comme une bonne petite comédie classique, ce qui impose aussi de ne pas s’attarder sur des trucs ennuyeux. Avec seulement dix épisodes, je pense que je vais rapidement engloutir cette première saison. Surtout que dans une période politique un peu étrange, Alphonse Président répond plus ou moins à ce que l’on a envie de voir : se moquer de ceux qui sont au dessus de nous et décident pour nous. Il y a presque une forme d’utopie dans cette série qui ressort à chaque épisode et l’enthousiasme que démontre le personnage d’Alphonse sous les traits de Michel Vuillermoz est un moment jovial à passer en compagnie de tous ces petits personnages sans trop se prendre la tête. Comme quoi…

Note : 7/10. En bref, une comédie folle et enthousiasmante sur la politique à la française.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte