Magazine Santé

SOMMEIL : Il gagne 20 minutes avec la retraite

Publié le 10 décembre 2017 par Santelog @santelog
SOMMEIL : Il gagne 20 minutes avec la retraite

Le stress lié au travail perturbe le sommeil et explique en grande partie pourquoi, avec la retraite, on dort mieux : la durée de sommeil augmente et les troubles du sommeil diminuent. C'est la confirmation apportée par cette étude de l'Université de Turku (Finlande) qui évalue à 20 mn de sommeil en plus, le gain de sommeil à la retraite, sans compter la qualité du sommeil qui s'améliore également. Les retraités connaissent moins de réveils trop matinaux ou de sommeil non réparateur, contrairement à ce qu'ils peuvent éprouver durant leurs dernières années de travail.

S'il est recommandé aux personnes de plus de 65 ans de dormir 7 à 8 heures par nuit, au cours des dernières années de la vie professionnelle, une personne sur 3 éprouve des difficultés de sommeil.

Cette étude qui a suivi environ 5.800 participants ayant pris leur retraite sur la période 2000-2011 confirme cette incidence. Les participants ont estimé leur durée de sommeil et la prévalence des différents troubles du sommeil avant et après la retraite. L'analyse montre que 30% des participants souffrent d problèmes de sommeil avant leur retraite, un taux qui tombe à 26% juste après la retraite.

L'amélioration est due principalement à la diminution des réveils trop précoces et du sommeil non-réparateur :
  • Ainsi, dès la période de transition vers la retraite, l'incidence des réveils trop précoces est réduite de 24% et le sommeil non réparateur de 53%.
  • En revanche, aucune modification n'est constatée dans la difficulté à s'endormir ou à maintenir le sommeil.
  • Ces diminutions des troubles du sommeil profitent principalement aux personnes souffrant de détresse psychologique, avec une mauvaise santé autodéclarée, à courte durée de sommeil et à forte tension professionnelle avant la retraite.
  • La durée du sommeil augmente surtout chez les personnes qui avaient, avant la retraite, des difficultés de sommeil, consommaient de l'alcool de manière excessive, ou étaient soumises à une irrégularité ou une privation de sommeil à la fin de leur vie active. Dans ce cas, c'est même 45 minutes de gagné, après la retraite.
Ainsi, les principales explications de cette amélioration du sommeil sont bien la réduction de facteurs liés au travail, dont le stress, la fatigue et la détresse psychologique.

Équipe de rédaction Santélog


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine