Magazine Bien-être

La vraie nature de l'être humain ?

Publié le 11 décembre 2017 par Acouphene

La vraie nature de l'être humain ?

Si la méditation de pleine attention a un but, c'est l'éveil de l'être humain à sa vraie nature, à son être essentiel. De quoi s'agit-il ?
L'homme vit sa vie à deux niveaux d'être. Le niveau dont il est conscient est le moi mondain. C'est l'ego qui sans cesse fait retour sur lui-même par la pensée. L'ego, indissociable du mental, qui me conduit à penser : « Moi je suis ce que je pense que je suis » ! L'identification à l'ego est la cause d'un mal-être qui est propre à l'être humain. Il s'agit de cet état d'être soucieux, agité, stressé, inquiet et même angoissé, qui conduit aujourd'hui à la consommation quotidienne de douze millions d'unités anxiolytiques. La guérison de ce mal-être nécessite une prise de conscience incontournable : l'ego n'est pas notre vrai point d'appui dans l'existence.
Notre vrai point d'appui est notre vraie nature, notre nature essentielle. 
Et c'est quoi notre vraie nature ? Cette question, très légitime, confronte l'homme occidental à un sérieux problème : ce que la tradition orientale désigne comme étant la vraie nature de l'être humain est insaisissable par la pensée. Néanmoins, le fait qu'elle soit insaisissable par la pensée ne signifie pas qu'elle est inconnaissable. Et le chemin de connaissance proposé depuis plus de vingt siècles en Orient et en Extrême-Orient est l'exercice appelé MÉDITATION. C'est la méditation ancestrale désignée par l'expression : « Ânâ – apâna – sati ». (1)
Ânâ = je inspire, en ce moment et … moi je n'y suis pour rien !
Apâna = je expire, en ce moment et … moi je n'y suis pour rien !
Sati = attention … attention-attention … attention-attention-attention !

A quelle connaissance peut bien conduire la pratique régulière de la méditation de pleine attention ? Pratiquant moi-même cet exercice depuis une cinquantaine d'année, j'ai découvert et découvre que le mental est le domaine de l'agitation et que le corps vivant (Leib) (le corps qui respire) est le domaine du calme intérieur.
Que le mental est le domaine du bruit et que le corps vivant (Leib) est le domaine du silence intérieur.
Que le mental est le domaine de l'éparpillement dans l'espace pensé et le temps pensé et que le corps vivant (Leib) est le domaine du moment présent.
Que le mental est le domaine de l'ego et que le corps vivant (Leib) est le domaine de notre vraie nature.
Une telle expérience est-elle possible ? A chacun de vérifier. Comment ? En pratiquant quotidiennement la méditation de pleine attention.
Jacques Castermane
(1) Réponse donnée par le Bouddha (qui n'était pas bouddhiste) lorsqu'on le questionnait sur la méditation qu'il pratiquait sur le chemin de la libération de la souffrance.
Un occidental intéressé par zazen profite de la rencontre avec un maître pour lui poser la question : « Maître, Qu'est-ce que le zen ? ». Le vieil homme écrit sur une ardoise : attention ! « Oui mais encore ? ». Le maître reprend l'ardoise et écrit : attention… attention ! Apparemment déçu, son interlocuteur insiste : « Ne pourriez-vous pas m'en dire plus ? ». Reprenant son ardoise le Roshi écrit : attention … attention ... attention !


***

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Acouphene 11515 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine