Magazine Société

Enfance de Terre, de Didier Burkhalter

Publié le 11 décembre 2017 par Francisrichard
Enfance de Terre, de Didier Burkhalter

En lisant le livre de Didier Burkhalter, Enfance de Terre, comment ne pas penser à la chanson d'Enrico Macias, Enfants de tous pays? Et, tout particulièrement, à cette strophe:

La vérité

C'est d'aimer

Sans frontières

Et de donner

Chaque jour un peu plus.

Dans son livre  l'auteur raconte en effet des histoires sans fin d'enfants de tous pays, d'enfants de toute la Terre, des cinq continents, lors de quatre saisons, réparties sur quatre années consécutives: printemps 2014, été 2015, automne 2016 et hiver 2017.

Ces enfants, aux prénoms exotiques et chantants, sont tellement nombreux qu'il serait vain d'en parler nommément, d'autant que leur histoire est, chaque fois, dense, pleine de péripéties, et plurielle puisque c'est aussi, bien souvent, celle de leurs parents.

Tous ces enfants connaissent des vicissitudes - la misère, la guerre, civile ou étrangère -, mais ils n'en sont pas moins gonflés d'espoirs, notamment de ceux que leurs parents placent en eux, se sacrifiant pour qu'ils aillent à l'école et apprennent un métier.

D'aucuns bénéficient d'une prise en charge par une équipe de la Croix Rouge; d'autres d'une formation grâce à un projet de la coopération internationale; d'autres encore d'un emprunt astronomique qu'ils sont confiants de rembourser grâce à leurs talents...

D'aucuns prennent leur avenir en main, entreprennent et ne laissent personne d'autre choisir leur route; d'autres la prennent pour offrir leurs bras là où on en manque ou s'obstinent à rester et à reconstruire sur les ruines que laisse parfois derrière elle la nature divagante.

Ces enfants veulent grandir, et vivre, tout simplement. En paix. Et la Suisse joue un rôle humanitaire dans les zones de conflits, grâce à la confiance qu'elle inspire aux camps en présence, ce qui lui permet d'acheminer des convois, d'aider les uns comme les autres.

Quelle est la plus belle diplomatie, à laquelle veut se consacrer l'un de ces enfants? Celle qui écoute, celle qui rencontre, celle qui construit des ponts sur des précipices pour rapprocher, celle qui hisse des voiles par tous les vents pour relier, même à travers le plus grand des océans...

Francis Richard

Enfance de Terre, Didier Burkhalter, 128 pages, L'Aire


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Francisrichard 12008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine