Magazine Société

La pierre de jade, un trésor ancestral

Publié le 16 décembre 2017 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! Recherche par tags (mots-clés) Recherche d'évènements (agenda) En 2010, lors d'une vente aux enchères organisée à Hong Kong par la maison d'art contemporain Sotheby's, le prix d'un sceau en jade blanc ayant appartenu à l'empereur Qian Long de la dynastie des Qing a été adjugé à 12,23 millions de dollars, dépassant ainsi la valeur de l'or au kilo. Jadéite ou néphrite, la pierre de jade se trouve dans les roches métamorphiques et sous formes de galets. Formée de microcristaux imbriqués, elle possède des grains et "impuretés" à l'intérieur qui définissent son caractère spécial et rend chaque morceau de pierre unique au monde. En Chine, elle est extraite des gisements de Hotan dans le Xijiang. Généralement commercialisée en couleur vert émeraude, elle est notée 7 sur l'échelle de dureté de Friedrich Mohs. De tous les aspects, elle séduit de plus en plus les investisseurs étrangers conscients de sa rareté et de sa beauté.

Dans la culture chinoise, le jade symbolise la noblesse, la perfection, la constance et la vie éternelle. Son utilisation et sa vénération remonte à l'époque néolithique ou des études archéologiques ont démontré que les anciens Chinois utilisaient la néphrite pour fabriquer des ornements et des armes, il y a environ 8000 ans. En 3000 avant Jésus-Christ, elle est connue sous le nom du "Yu" ou "Gem royal". Les membres les plus riches et influents de la société ont été enterrés avec, comme le prince Liu Sheng de la dynastie des Han découvert durant des fouilles archéologiques avec 2498 pièces de jade jointes par 2,5 livres de fils d'or. En effet, cette pierre était associée à des propriétés sacrées et transformée comme élixir capable de rendre immortel. Le mythe de la création chinoise a fait d'elle le joyau le plus prisé parmi les rois et reines au cours des millénaires qui prétendaient communiquer avec les dieux grâce à elle.

D'après la légende chinoise, le premier homme apparu sur terre était seul, désespéré et vulnérable aux attaques des bêtes sauvages. Le dieu de la tempête, ayant pitié, aurait ainsi forgé une hache ornée de jade afin qu'il se protège. Le philosophe Confucius et ses érudits assimilaient donc la pierre "sacrée" avec l'intelligence, la vérité, la loyauté, la justice, la pureté et l'humanité. Le vernis et le brillant de la pierre sont représentatifs de la pureté tandis que sa compacité et dureté reflète l'intelligence. La justice est représentée par ses angles, et le son qu'elle produit lorsque que l'on tapote dessus, symbolise la musique. Elle est prescrite de nos jours comme médicament, pour les infections des yeux, du système nerveux et des organes. En France, il est possible de trouver des centres de massage qui utilise la lithothérapie avec cette pierre comme traitement physique et psychique. De la dynastie Shang (1700-1100 avant Jésus-Christ) à Quing (1736-1798), le jade vénéré s'est transformé en objets décoratifs et en bijoux comme des colliers de perles, des boucles d'oreilles, des bagues et des bracelets. "Il est de nos jours offert pour la célébration des 12e, 30e et 35e anniversaire de mariage", nous explique l'une des guides de l'atelier de Xi'an. "Le jade n'est jamais complètement transparent mais plus les pierres deviennent translucides, plus elles ont de la valeur. Si vous exposez une pierre sous la lumière et qu'elle est presque transparente, c'est une vraie parce que l'on reconnaît son grain fin."

Dans la salle où sont exposées de nombreuses sculptures en jade, nous observons accrochées aux murs, trois médailles des Jeux Olympiques de Pékin de 2008. Chacune d'elle est incrustée par un morceau de pierre pure, naturel mais surtout coûteux. La rareté de cette pierre est tant que son travail et son modelage en sont extrêmement difficiles et pointilleux. Elle n'est pas fongible comme l'or et ne peut être, comme le diamant et le rubis, découpée et polie à cause de ses propriétés chimiques qui la rende tenace. Les artisans que nous rencontrons, minutieux et concentrés, se servent des outils traditionnels utilisés depuis mille ans appelés "moulins à pédales" pour travailler ce joyau. La première étape dans la fabrication d'un bracelet par exemple est de découper le contour du jade. Ensuite, sectionnée en tranche d'environ un demi pouce, des petits trous y sont percés à l'intérieur pour pouvoir modeler l'ensemble. Le prix d'un bijou en vente est estimée à trois fois le prix en gros.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 107724 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine