Magazine Poésie

Si je pouvais te suivre

Par Vertuchou

Si je pouvais te suivre bien loin,
plus loin que tout ce que tu sais,
dans la solitude du monde
des espaces extrêmes,
là où la voie lactée roule
une lumineuse écume morte
et où tu cherches une attache
dans un espace vertigineux.
Je sais : ce n'est pas possible.
Mais quand aveugle et grelottant,
tu sortiras de ton baptême,
d'un bout à l'autre de l'espace
je vais entendre ton cri,
être pour toi chaleur nouvelle,
être pour toi étreinte nouvelle,
être proche de toi dans un autre monde
parmi les choses au nom inenfanté.

Karin Boye

Partager cet article

Repost 0
Si je pouvais te suivre
&version; Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Vous aimerez aussi :

Dis que tout est illusion / Say all is illusion
Dis que tout est illusion / Say all is illusion
Petit matin
Petit matin
Elle était venue
Elle était venue
Simplement un instant
Simplement un instant

Poètes D'aujourd'hui

« Article précédent

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vertuchou 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine