Magazine Santé

ALCOOL : Grand verre, grande consommation ?

Publié le 17 décembre 2017 par Santelog @santelog
ALCOOL : Grand verre, grande consommation ?

Les grands verres à vin encouragent-ils la consommation excessive d'alcool ? Cette recherche de l'Université de Cambridge montre non seulement que la taille de nos verres à vin a augmenté au fil des ans et que notre consommation d'alcool a finalement suivi. Alors que nous avons coutume de " compter " par unité d'alcool ou par verre, plutôt que d'estimer la quantité totale consommée, cette étude présentée dans le British Medical journal, propose de réglementer un peu plus pour lutter contre l'excès d'alcool : il s'agit bien d'imposer une taille maximale du verre dans les établissements détenteurs d'un permis d'alcool et d'une tarification proportionnelle à la taille du verre...

L'étude est britannique, mais ses conclusionssur l'impact de la forme du verre sur la consommation, peuvent sans doute être adaptées à l'ensemble des pays grands consommateurs de vin dont la France. Même si les auteurs le rappellent pour l'Angleterre, où la consommation de vin a presque quadruplé de 1960 à 1980 et doublé à nouveau de 1980 à 2004, en France, elle a plutôt diminué ces 30 dernières années. Par ailleurs, ces résultats sont intéressants car la taille du verre, autant que sa forme participent au plaisir de consommer un bon vin. Alors boit-on plus dans un grand verre ?

Les chercheurs ont pris en compte les mesures de 411 verres différents, estimé la variation de la taille du verre au fil du temps et montrent ainsi, dans un premier temps, que nos verres ont bien pris en volume, passant de 66 ml en moyenne au 18è siècle à 417 ml à partir du 21è siècle. Aujourd'hui, la taille moyenne d'un verre à vin est ainsi estimée à 449 ml. Il se trouve par ailleurs que simultanément à cette augmentation de la taille du verre, toujours en Angleterre, est constatée une augmentation des taux de consommation d'alcool. Les chercheurs suggèrent donc une association, cependant ils ne démontrent pas ici un lien de cause à effet.

On citera néanmoins quelques études :

  • une étude britannique présentée à la Réunion annuelle de la British Psychological Society de Liverpool, qui rappelait que même de petits détails comme la forme du verre (ou son volume) peuvent aider les personnes qui ont des problèmes avec l'alcool, à mieux contrôler leur consommation ;
  • une étude de l'Université Cornell qui montre que non seulement la taille et la couleur du verre mais aussi la manière dont on se sert, verre posé ou verre à la main, peut conduire à verser une quantité plus élevée et modifier inconsciemment la quantité consommée (ici) de vin ;
  • une étude de l'école de psychologie expérimentale de Bristol, publie dans la revue PLoS ONE, qui suggère que la forme du verre influe sur la rapidité avec laquelle nous buvons ;
  • Enfin, en matière d'apport alimentaire, plusieurs études ont montré l'importance de la taille de l'assiette.

Certes la taille du contenant peut favoriser l'excès ou simplement rendre plus difficile l'estimation de sa consommation, cependant, ce n'est très probablement qu'un facteur mineur en regard du prix, de la disponibilité, du mode de vie ou de l'influence de l'entourage. Rappelons enfin qu'une consommation modérée a aussi des bénéfices pour la santé, liés, en particulier, au resvératrol, un antioxydant présent en forte concentration dans le vin rouge.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine