Magazine Culture

Once Upon a Time (Saison 7, épisodes 4 à 10) : on reprend les mêmes et on recommence (ou pas)

Publié le 24 décembre 2017 par Delromainzika @cabreakingnews


Au cours de son existence, Once Upon a Time a connu bien des chamboulements et cette saison 7 en fait partie. Elle tente de nous raconter une autre histoire avec une partie des personnages que l’on connait dans des aventures légèrement différentes. Comme une sorte d’univers parallèle dans la série. Mais la série a aussi tenté de créer des liens avec les six autres saisons afin de nous expliquer que tout le monde n’a pas totalement disparu. Bon, ça c’était les trois premiers épisodes de cette saison 7 et clairement pas ce que j’ai pu préférer. Si l’on nous a annoncé que certains personnages ne seront plus présents, Belle par exemple continue de faire des apparitions (notamment dans l’épisode 7.05) donc c’est bel et bien la preuve que finalement Once Upon a Time ne sait pas comment gérer la fin de son histoire de façon intelligente. Surtout que l’on ne peut pas dire que c’est brillant non plus. La saison tente de nous plonger dans la vie de nouveaux personnages dont on se contrefou complètement alors que le résultat est ici terriblement décevant. Plus les épisodes passent et plus les catastrophes se font ressentir car on ne peut pas vraiment s’attacher aux personnages. Les nouveaux ne sont pas suffisamment forts pour incarner ce que l’on devrait en attendre et le résultat est alors loin d’être celui que j’espérais.

Je pense qu’il est temps d’offrir une vraie conclusion à Once Upon a Time mais cette saison ne sait pas s’y prendre pour le faire. Certains faces à faces sont lassants et trop déjà vu pour nous donner envie d’aller plus loin. C’est sans compter sur le retour de certains personnages qui ne permet pas de comprendre l’idée que les scénaristes avaient derrière la tête. Car Emma n’est plus là ou presque, mais Hook est toujours dans les parages, Rumple n’a plus de magasin de curiosités mais travaille au bureau de police de la ville alors que Regina, habillée comme une ado de 13 ans, sert des cafés derrière le comptoir. Je préférais le mystère et la place de chacun des deux personnages dans les saisons précédentes. Là, on a l’impression d’être dans un mauvais téléfilm de l’après-midi avec des effets spéciaux toujours plus rabougris. La mise en scène de la série est toujours aussi pauvre, manquant cruellement de dynamisme ce qui ne permet donc pas de s’impliquer dans ce que Once Upon a Time veut nous conter. Je ne sais pas ce que Adam Horowitz et Edward Kitsis ont sur les dirigeants de ABC mais cela doit être un sacré scoop car pour arriver à faire renouveler une série pour une saison 7 complète (oui !) alors que la saison précédente ne rassemblait plus personne c’est pas simple.

Once Upon a Time répète donc pas mal de schéma en réutilisant ce que la critique avait aimée par le passé. Fort heureusement tout de même que Regina est là même si son nouveau look est loin d’être bon… On dirait une femme de 30 ans en pleine crise d’adolescence. L’épisode 7.06 est par ailleurs sûrement l’un des meilleurs de cette saison pour le moment car il utilise intelligemment le personnage de Regina sans avoir besoin d’en faire des tonnes. Sans compter que Lana Parrilla sait très bien faire passer des émotions même avec très peu à nous offrir dans le scénario. Comme quoi… Tout est possible. Car l’on ne peut pas dire que le scénario serve réellement Once Upon a Time cette année. Alors qu’au départ Once Upon a Time aurait pu être un nanar, elle ne l’a jamais vraiment été car elle a toujours su s’y prendre pour nous offrir des intrigues intelligentes avec une certaine forme de magie. Puis cela s’est dégradé et cette année c’est le pompon. L’interprétation reste correcte mais la dramaturgie manque cruellement et l’on a alors l’impression de voir tout le monde en plein mauvais atelier théâtre du lycée. Comment les créateurs de la série ont-ils pu vendre leur idée ? Car elle est sacrément farfelue et a bien du mal à avoir un intérêt. Quoi qu’il en soit avec cette salve d’épisodes je ne me suis pas spécialement retrouvé dans ce que j’aimais avec Once Upon a Time à la base.

Le concept reste donc jusqu’au bout contestable ici alors que Once Upon a Time avait largement de quoi se conclure l’an dernier et ne jamais revenir jusqu’au jour où la télévision aurait eu l’idée de faire un remake. Cette saison était finalement aussi désirée qu’une coupure d’eau chaude un lundi matin de décembre et le résultat c’est que je ne suis pas sûr d’avoir envie d’en voir beaucoup plus.

Note : 4.5/10. En bref, un raté qui a du mal à surprendre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte