Magazine Cinéma

Le Cahier de Hana Makhmalbaf, ou : Sa Majesté des Mouches, étape d’après

Par Jeannoel08

Le Cahier

Je pars en premier lieu du principe qu’il ne s’agit pas d’un film métaphorique sur l’horrible société des adultes imitées par des enfants pour montrer combien elle est horrible, parce que dans ce cas ce serait assez piteux.

Dans «Lord of the Flies», une bande de jeunes enfants anglais chics faisait naufrage et se retrouvaient livrés à eux-mêmes sur une île déserte. Au début, ça se passe bien, ils prennent le thé, tout ça, et puis ils finissent pas s’entre-tuer sauvagement, avant que des adultes ne viennent les sauver.
Ce qu’on voit dans «Lord of the Flies», c’est que la face obscure de la civilisation, c’est la barbarie.

«Le Cahier» se passe en Afghanistan, au pied des montagnes où ont été dynamités les Buddhas du Bamyan.
On ne peut donc pas vraiment dire qu’on est dans la civilisation.
C’est même plutôt le contraire.
Mettre en scène des enfants dans ce contexte retranscrit «Lord of the Flies» à partir de la barbarie.
Donc, quel va être la face obscure de la barbarie ?

Le film, qui s’ouvre sur la video de dynamitage des Buddhas, montre qu’on est déjà plus dans la civilisation.
Et ce que le film montre à travers les enfants (les adultes disparaissent très vite de l’écran, ou sont étrangement inattentifs), c’est que le contrepoint de la barbarie, c’est tout simplement la matière.

Une statue dynamitée devient un tas de cailloux.
Le cahier déchiqueté devient un tas de papier.
Les enfants sont filmés sans les adultes, au milieu du paysage.
Matière retournant à la matière.
Comme le montre l’image finale.
(Que je ne vais pas raconter, je ne suis pas un sale spoiler).

Donc on peut dire que «Le Cahier», c’est «Sa Majesté des Mouches», mais encore l’étape suivante.

Une petite réserve envers le distributeur français : le titre anglais est «Et Buddha s’en est écroulé de honte», pourquoi avoir traduit par «le cahier» ?
Parce qu’il s’agit de la soeur de la réalisatrice du «tableau noir» ?
Et le prochain film de la famille Makhmalbaf, vous allez l’intituler comment ?
«La craie» ?
«Le tampon à effacer» ?
«Le crayon» ?
Non mais franchement, quel intérêt de tout transformer en «Choristes» ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeannoel08 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine