Magazine Science

La tenségrité: fullerènes et nanotubes

Publié le 24 décembre 2017 par Feydharkonnen

L'absence de recherche ou de calculs en physique sur les échanges permanents d'énergie dans les configurations d'équilibre statique, est étonnante.

Si les architectes ou les ingénieurs civils ont ce qu'il faut pour calculer l'empilement des masses, comment font-ils pour le calcul de l'autre élément de la tenségrité: les "étirements" ou tensions dans une construction ?

La tenségrité: fullerènes et nanotubes

[b]Ci-dessus: une charpente de Füller: chacune des barres subit successivement une pression et/ou une traction, et l'ensemble des tensions se situe forcément en un centre de cohésion (le CC), qui n'a rien à voir (ou tout à voir ?) avec le centre de pression des masses (le CM).[/b]

La tenségrité: fullerènes et nanotubes

Si le secret des structures de Füller n'a pas été percé à jour, qu'en est-il alors de celui des nanotubes ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Feydharkonnen 388 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte