Magazine Santé

Tabagisme : Ex-fumeur ?

Publié le 26 décembre 2017 par Santelog @santelog

TABAGISME : Ex-fumeur ? L’alimentation peut contribuer à réparer les poumons

L'alimentation peut être aussi une thérapie, efficace dans de nombreuses conditions, cette étude de l'Université Johns Hopkins montre qu'un régime riche en pommes et en tomates peut aider à réparer les poumons des ex-fumeurs. Au centre de ces bénéfices, les antioxydants. Des données présentées dans l'European Respiratory Journal qui suggèrent que consommer plus de fruits régulièrement entretient la fonction pulmonaire et réduit son déclin naturel avec l'âge.

Notre fonction pulmonaire commence à décliner vers l'âge de 30 ans, rappellent les auteurs, à vitesse variable selon l'état de santé général spécifique à chaque individu. L'étude suggère que consommer plus de fruits régulièrement peut atténuer ce déclin et réparer les dommages causés par le tabagisme.

L'équipe a évalué le régime alimentaire et la fonction pulmonaire de plus de 650 adultes en 2002, venant de 3 pays européens, puis a répété les tests d'évaluation de la fonction pulmonaire 10 ans plus tard. Pour obtenir ces données, les participants ont renseigné par questionnaire leur régime alimentaire et leur apport nutritionnel global. Ils ont également subi une spirométrie afin de mesurer la capacité des poumons à absorber l'oxygène, via le volume expiratoire maximal par seconde (VEMS) ou volume d'air expiré durant la première seconde au cours d'une expiration forcée et via la capacité vitale forcée (CVF) ou quantité totale d'air inhalée en 6 secondes. Les chercheurs ont également pris en compte les facteurs de confusion possibles, dont l'âge, la taille, le sexe, l'indice de masse corporelle (IMC), le statut socio-économique, l'activité physique et l'apport énergétique total. L'analyse révèle que :

  • le déclin naturel de la fonction pulmonaire sur une période de 10 ans est plus lent chez les anciens fumeurs ayant une alimentation riche en tomates et en fruits, et en particulier en pommes ;
  • les adultes qui mangent en moyenne plus de 2 tomates ou plus de 3 portions de fruits frais par jour présentent un déclin de la fonction pulmonaire significativement plus lent que ceux qui consomment moins d'une tomate ou moins d'une portion de fruit par jour ;
  • cet effet protecteur n'est observé qu'avec la consommation de fruits et de légumes frais.
  • l'effet protecteur, associé à avec la plus forte consommation de tomates, vaut pour la fonction pulmonaire de tous les adultes, y compris ceux qui n'ont jamais arrêté de fumer ;
  • chez les anciens fumeurs, la relation entre régime et fonction pulmonaire s'avère encore plus frappante : les ex-fumeurs qui consomment un régime riche en tomates et en fruits ont un déclin de capacité pulmonaire réduit de 80 ml sur 10 ans.

L'étude montre ainsi que l'alimentation peut aider à réparer les dommages pulmonaires chez les ex-fumeurs et suggère qu'une alimentation riche en fruits peut ralentir le processus naturel de vieillissement des poumons, même chez les non-fumeurs.

Ces données qui montrent que certains nutriments peuvent contribuer à réparer les dommages causés par le tabagisme suggèrent des recommandations alimentaires, en particulier à destination des patients à risque élevé de maladies respiratoires telles que la maladie obstructive pulmonaire chronique (MPOC).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine