Magazine Société

Le panda chouchouté par Brigitte Macron

Publié le 28 décembre 2017 par Sylvainrakotoarison

" Le plus beau spectacle est celui que nous donne la nature. " (Aristote, cité par Brigitte Macron le 4 décembre 2017 à Saint-Aignan).
Le panda chouchouté par Brigitte Macron
Il y a des informations particulièrement étonnantes et celle-ci en est une, mais une positive, cela change un peu des mauvaises nouvelles... Ceux qui n'ont rien à faire de l'agenda de la femme du Président de la République sont malgré tout régulièrement bombardés, euh, je veux dire, tenus au courant de l'activité brigittienne au moyen de nombreuses "brèves" distillées dans les médias depuis sept mois.
Cette information n'est pourtant pas si anodine que cela puisqu'il s'agit du premier discours officiel de la Première dame, Brigitte Macron, et d'un acte diplomatique fort d'amitié entre la Chine et la France, avant la rencontre à Pékin, au début de l'année prochaine, entre Emmanuel Macron et Xi Jinping (le Président chinois) : " Je suis très émue qu'on m'ait confié ce devoir par rapport à la Chine, c'est aussi une très grande responsabilité. ".
J'apprécie peu le principe des zoos, prétexte à beaucoup de maltraitance et de trafics d'animaux. Néanmoins, c'est aussi la possibilité de préserver certaines espèces qui risqueraient de disparaître sans une protection particulière dans la nature. La cérémonie a eu lieu au zoo de Beauval, à Saint-Aignan, au sud de Blois. Considéré comme l'un des dix meilleurs zoos du monde, avec une très grande diversité d'espèces.
Le point de départ de cette "publicité", c'est un bébé. En effet, le 4 août 2017, Huan Huan a donné naissance à deux bébés. Huan Huan est une femelle de panda géant. Le mâle venu aussi en France s'appelle Yuan Zi. L'un des deux bébés est malheureusement mort peu de temps après sa naissance.
Le panda chouchouté par Brigitte Macron
L'autre bébé était la star du lundi 4 décembre 2017. Il vient d'avoir quatre mois. Il atteindra sa taille adulte à l'âge de 4 ans et pourra vivre une trentaine d'années dans un zoo (une vingtaine s'il est remis en liberté à l'état sauvage).
Le 5 août 2017, au lendemain de la naissance, Brigitte Macron avait accepté d'être la marraine de ce bébé panda. Elle est déjà venue plusieurs fois en famille dans ce zoo. Comme le protocole très rigoureux le demandait, elle lui a formellement donné son nom : Yuan Meng, qui signifie "la réalisation d'un rêve". Ce nom avait été proposé par Peng Liyuan, la Première dame de Chine, qui a adressé à son "homologue" française une lettre de félicitations. Un baptême donc double : pour le bébé panda et pour Brigitte Macron elle-même qui en était à sa première mission officielle.
Ancienne professeure de lettres, la femme du Président Macron n'a pas manqué de citer Aristote au cours d'une courte intervention publique. À cette "cérémonie du nom", ont participé l'ancien Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin, le membre du gouvernement Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d'État français aux Affaires étrangères, Rodolphe Delord, le directeur et propriétaire du zoo, ainsi que l'ambassadeur de Chine en France Zhai Jun et le Vice-Ministre chinois des Affaires étrangères Zhang Yesui.
N'hésitant pas à s'avancer sur un terrain mouvant, Brigitte Macron s'est même permise de terminer son allocution en mandarin, pour saluer la pérennité de l'amitié franco-chinoise. et remercier les représentants chinois. La présence de Jean-Pierre Raffarin s'explique par sa passion pour la Chine qu'il a visitée plusieurs fois pour comprendre son développement économique et établir des liens d'amitié au début des années 2000.
Pourquoi une telle naissance en France ? C'est très rare. Il n'y en a eu que quatre en Europe depuis plusieurs décennies. Les deux parents pandas ont été "prêtés" par la Chine à la France en janvier 2012 pour une durée de dix ans. C'était un cadeau de la Chine pour consolider les relations entre la Chine et la France. C'est ce qu'on appelle la " diplomatie du panda" qui perdure depuis mile quatre cents ans et qui fut beaucoup utilisée par Mao Tsé-Toung. Ces pandas géants sont une espèce très menacée et en voie de disparition. Ils ont déjà reçu à Saint-Aignan la visite d'environ un million et demi de visiteurs, selon "Paris Match".
Enchantée par ces animaux, Brigitte Macron a dû être très séduite par la mère et son petit : " Il est dans la vie des bonheurs simples dont la profondeur vous étonne ! ". Elle a qualifié le panda comme " un des symboles vivants de l'âme chinoise ". Et même : " Les pandas sont le symbole d'une force et d'une détermination tranquilles. Observez-les et vous comprendrez ! Regarder la nature, parfois l'aider, c'est se grandir. ". Le public pourra observer le bébé à partir du 13 janvier 2018. Yuan Meng devrait partir pour la Chine une fois sa taille adulte atteinte, dans trois ans et demi.
Le panda chouchouté par Brigitte Macron
Les parents de Yuan Meng sont originaires de la province du Sichuan, une région dévastée par le terrible tremblement de terre du 12 mai 2008 qui a tué 70 000 personnes, fait disparaître 18 000 personnes et blessé 374 000 personnes (la France était venue secourir la population par solidarité).
Au-delà de l'affermissement des relations entre la Chine et la France, cette cérémonie avait aussi un caractère "œcuménique" en politique intérieure française : au-delà des autorités chinoises actuelles, des remerciements ont été adressés également au Président Hu Jintao et à son homologue français Nicolas Sarkozy, à l'origine de la venue des pandas géants, et de son successeur François Hollande qui a su les maintenir en France.
Selon "Ouest-France", 750 00 euros sont dépensés par le zoo chaque année pour s'occuper des deux pandas géants, en plus du million d'euros demandé par la Chine selon le nombre de visiteurs. Une opération forcément rentable car la rareté des pandas, animaux "mignons" très caractéristiques, attire beaucoup les visiteurs, d'autant plus avec la naissance d'un bébé. Seulement vingt-deux zoos dans le monde hébergent des pandas. L'animal est considéré comme un symbole national en Chine, à tel point que jusqu'en 2010, la peine de mort était requise en cas de "meurtre" d'un panda.
Le panda chouchouté par Brigitte Macron
Baser l'amitié entre deux grands pays partiellement sur la vie d'un bébé panda peut être sympathique et même romantique. Mais cela peut être aussi casse-cou. Rien ne dit que Yuan Meng ne suive pas finalement la triste destinée de son frère, malgré tous les soins vétérinaires apportés par les propriétaires du zoo. Comme l'a rappelé Brigitte Macron : " [Yuan Meng] est le fruit énergique et vigoureux de l'amitié franco-chinoise, de cette amitié solide où il est possible de confier ce que l'on a de plus cher à quelqu'un dont on sait qu'il en prendra soin comme de lui-même. ".
Attendrie par le bébé panda, Brigitte Macron semble être au contact quotidien avec les responsables du zoo pour avoir souvent de ses nouvelles. Une passion animale qui fait un peu penser à celle de Stéphanie de Monaco pour les deux éléphantes qu'elle avait réussi à faire échapper à l'euthanasie à Lyon ; son maire de l'époque (actuellement ministre), aidé du préfet de région, avait voulu "s'en débarrasser" pour réaffecter la place qu'elles occupaient au Parc de la Tête d'or...
Aussi sur le blog.
Sylvain Rakotoarison (05 décembre 2017)
http://www.rakotoarison.eu
Pour aller plus loin :
Brigitte Macron.
Emmanuel Macron.
Xi Jinping.
Hu Jintao.
Les animaux ont-ils une âme ?
Le panda chouchouté par Brigitte Macron
http://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-20171204-panda-brigitte.html
https://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/le-panda-chouchoute-par-brigitte-199375
http://rakotoarison.canalblog.com/archives/2017/12/28/35932344.html


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sylvainrakotoarison 1208 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine