Magazine Sport

Ironman Nouvelle-Zélande, fin d'Equidia Life : 2017, année des contrastes

Publié le 02 janvier 2018 par Pascal Boutreau

Au revoir 2017... Bien évidemment, je vous souhaite une très belle année 2018, remplie de jolis moments, de grandes émotions, de rires et de sourires et de beaux instants de partage.

Il est encore l'heure du bilan, l'heure de se retourner sur ces 12 derniers mois avec comme toujours de bons moments et d'autres moins plaisants. Je commence par les mauvais, histoire de terminer par les bons. Retour donc sur le côté professionnel. De loin, ma pire année depuis que je travaille (et ça commence à faire un bail). La fermeture d'Equidia Life pour laquelle nous nous étions investis depuis plus de 6 ans avec l'équipe des sports équestres et l'ancienne direction était certes prévisible. Avant même l'officialisation de la décision, nous avions compris cette triste fin. C'est sans doute pour cela que dans un premier temps, je l'ai assez bien digérée. Et puis les choses ont changé. La réalisation des best of de ces dernières années a eu l'effet d'un choc. La pensée "quel gâchis" qui m'avait d'abord épargné est apparue. De plus en plus forte à chaque fois que je revivais des événements que nous avons partagés avec tous les amoureux de sports équestres. Les souvenirs de tous ces intenses moments, de toutes ces émotions vécues depuis des années ont mis en exergue le manque que la mort de la chaine va susciter. Bien sûr, la vie continue. Pour moi, ce sera toujours à Equidia. Pour le moment. En plus du suivi des courses EpiqE Series le dimanche chez LCI (mais avec l'étiquette Equidia), me voilà rédacteur en chef du nouveau magazine de la rédaction. Une nouvelle version du métier de journaliste, la découverte d'un nouvel univers, celui des courses. A voir... Le temps dira si cette nouvelle approche de ce métier me conviendra... ou pas. 


Thumb_IMG_4963_1024 copie
On passe du côté positif avec la reprise d'une activité sportive à peu près digne de ce nom. Comme le montre les tableaux ci-dessous, 2017 fut une bonne année. L'Ironman de Nouvelle-Zélande, en mars dernier, en fut bien évidemment le temps fort. La concrétisation d'une idée qui me trottait dans la tête depuis tant d'années. L'Ironman bien sûr mais surtout ce périple d'un mois dans un pays qui mérite vraiment les 35 heures de voyage. Le débrief du voyage et de l'Ironman est sur la news "Nouvelle-Zélande, rêve de bout du monde". Le temps file sans que l'on s'en rende toujours compte. Un jour arrive où les "j'aimerais un jour..." se transforment en "j'aurais aimé un jour...". Alors profitons, réalisons nos rêves ou en tout cas faisons en sorte de nous en approcher. Pour ne pas avoir de regrets, pour ne pas avoir un jour à se dire "si j'avais su..." ou "j'aurais dû..."    

Capture d’écran 2017-12-26 à 12.45.55
Je finis avec de nouveau l'aspect professionnel. Si la fermeture de Life est une vraie tristesse, la bonne nouvelle est le développement de Plein Zoom. Plein Zoom, c'est notre société lancée en 2012 avec Peggy Bergère, précieuse amie. Nous créons des contenus rédactionnels notamment des communiqués de presse, des articles, des dossiers de presse, des contenus pour réseaux sociaux, des vidéos, des clips etc. Notre site internet (www.pleinzoom.com) ou nos réseaux sociaux (Twitter : @PleinZoom ; Page Facebook) vous en diront plus. Sous l'impulsion de Peg, nos "clients" se multiplient. Et quelque chose me dit que ce n'est pas fini... 2018 sera l'année de Plein Zoom ! 

....................

L'heure du bilan sportif également. 380 heures d'entraînement, 220 km de natation, 4000 km de vélo, 1400 km de course à pied (en 2016 : 327 heures ; 140 km natation ; 3485 km vélo et 1035 km à pied),  voilà les chiffres bruts de mon année sportive 2017.

Pas trop mal pour une année de "reprise". Derrière ces chiffres, surtout la satisfaction d'avoir réussi à prolonger l'élan généré par le projet Nouvelle-Zélande. Satisfaction aussi d'avoir géré les différents bobos. Des douleurs un peu partout, principalement sur la chaine postérieure droite (l'hernie discale n'y est sans doute pas étrangère), mais en gros, pas de grosse blessure nécessitant un arrêt de l'entraînement. Un mot une fois encore pour souligner le rôle majeur du groupe #LaCavalcade de Poissy dans cette motivation. Toujours plus facile de se lever pour aller courir quand on sait que l'on va retrouver une bonne bande. En plus de l'Ironman, toujours le même plaisir à participer à l'Audencia Triathlon de La Baule. Redécouverte également du Sedan-Charleville, dans les Ardennes, la plus ancienne course de ville à ville avec ses 98 éditions. Super week-end également avec mon aller-retour en vélo dans ma Marne natale. 200 kilomètres à l'aller et au retour deux jours plus tard. Une "mini aventure" qui donne l'envie d'en vivre de plus grandes. Et enfin, le plaisir de l'Open Swim Star, 5 kilomètres de natation entre Pantin et le bassin de La Villette qui donnent envie d'aller découvrir davantage encore ces épreuves de natation en eau libre. 

Capture d’écran 2017-12-30 à 16.58.15

Evidemment l'idée est de poursuivre sur cette dynamique en 2018. Comme il est écrit ci-dessous, j'ai été très gourmand dans le choix de mes courses. Comme toujours j'adapterai le programme à ma condition physique et à ma motivation. Promis, je saurai être raisonnable... En tout cas j'espère. Si je veux aller au bout de ces projets, le passage par les cases gainage, alimentation équilibrée et étirements réguliers sera indispensable. Les années passent, et le corps réclame toujours un peu plus d'attention. J'essaierai de le satisfaire.  

2017 en dossards 

4 mars : Ironman de Nouvelle-Zélande (15h12')
10 avril : Marathon de Paris (4h50') 
17 juin : Open Swim Stars Paris (5 km) - 1h26'
25 juin : Foulée Royale Saint-Germain (10 km) - 50'37''  
17 septembre : Triathlon Audencia La Baule - 2h44'50''
1er octobre : Sedan - Charleville (23,6 km) - 2h11'
12 novembre : Sparnatrail (57 km, 1400 D+) - Arrêt au 46e km  (1100 D+) - barrière horaire non atteinte  

Projection 2018 

Oui je sais c'est déjà un peu (trop) chargé... 

18 février : Trail des villes royales (Versailles - Rambouillet) (54 km)
22 avril : Connemarathon (63 km)
13 mai :
 70.3 Pays d'Aix (half Ironman) (a priori pas disponible mais toujours inscrit au cas où)
26 mai : Frenchman (distance Ironman. Si pas dispo pour 70.3 Pays d'Aix)
16 juin : Open Swim Stars Paris  - 10 km natation 
29 juillet : Ironman de Zurich 

Projection 2019 

15 août : EmbrunMan 

.................................

Capture d’écran 2017-12-26 à 11.57.03
Chapitre ciné avec "La promesse de l'aube", réalisé par Eric Barbier, avec Charlotte Gainsbourg et Pierre Niney dans cette adaptation du roman très autobiographique de Romain Gary. Un très bon moment avec deux acteurs principaux de haut vol. Pierre Ninyy est égal à lui-même et Charlotte Gainsbourg est étonnante dans ce rôle d'une mère possessive à l'excès. 

Capture d’écran 2017-12-30 à 23.41.35
Un peu moins emballé par "Tout l'argent du monde", le dernier Ridley Scott avec notamment Michelle Williams, Mark Wahlberg et pour nous autres Français Romain Duris. Dans l'oeuvre de Ridley Scott, je préfère largement Gladiator (là je suis fan), Thelma et Louise, La Chute du Faucon Noir, American Gangster ou même Alien dans un autre genre. Ce n'est pas non plus une cata mais il m'a manqué quelque chose.   

Vu aussi récemment au théâtre Alexandre-Dumas de Saint-Germain-en-Laye, "La Cantatrice Chauve" d'Eugène Ionesco. Très belle version mise en scène par Pierre Pradinas avec Romane Bohringer, Stephan Wojtowicz, Thierry Gimenez, Julie Lerat-Gersant, Aliénor Marcadé-Séchan et Matthieu Rozé. L'occasion de (re)découvrir ce texte complètement loufoque mais terriblement efficace. le texte, les acteurs, la mise en scène, tout nous amène dans un immense délire. Et on se laisse volontiers emporter. 

....................................

Les jambes ... et la tête 

Nouvel épisode  de cette "rubrique" où l'idée est de mieux connaitre les terrains où l'on s'entraîne, sans courir, pédaler ou nager la tête baissée.

Mieux que de la lecture, la vidéo proposée par l'Office de Tourisme de Saint-Germain-en-Laye pour mieux comprendre ce qu'était le Château Neuf construit au bout du parc du Château, du côté de la Rampe des grottes et de ses escaliers, lieu parfait pour aller s'entraîner en PPG. 

 Dans la même série "Les jambes... et la tête" (généralement en bas des news)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascal Boutreau 6812 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine