Magazine High tech

Test: Life is Strange - Before the Storm

Publié le 13 janvier 2018 par Poisseman @Poisseman
Test: Life is Strange - Before the Storm
Test: Life is Strange - Before the Storm Life is Strange m'avait totalement subjugué, c'est donc dire à quel point j'en attendais sa suite (oui, bon, préquelle) avec une belle grosse impatience, et je m'y suis lancé une fois son troisième et dernier épisode sorti; le format épisodique c'est sympa, mais je préfère tout enchaîner d'un coup. On y incarne ici le personnage de Chloé une année après le départ de sa meilleure amie Max (l'héroïne du premier jeu) dans une histoire forte en émotions et riche en rebondissements.
Test: Life is Strange - Before the Storm
Mettons les choses au point tout de suite: il n'y a pas de remontée dans le temps ni de dimension parallèle dans cet opus, juste la vie d'une ado mal dans sa peau et triste depuis que sa copine a déménagé sans donner de nouvelles ensuite. Et Chloé est un personnage génial à jouer, les choix de dialogues nous permettant d'orienter son comportement de bien des manières, tant insolente que résignée. C'est que la fille vit mal la relation de sa mère avec un type qu'elle ne peut pas blairer, et qu'à l'école les convocations disciplinaires tombent régulièrement. Et c'est dans cet état d'esprit que son quotidien va prendre une nouvelle orientation en compagnie d'une étonnante connaissance qui deviendra alors sa nouvelle meilleure amie...
Test: Life is Strange - Before the Storm
L'originalité du titre vient ici de dialogues d'insolence, où le joueur doit trouver la bonne répartie face aux déclarations de celui qui lui fait face, le résultat (réussite ou échec donc) aboutissant à un résultat différent. Sinon, on est bien en terrain connu avec une maison, une école et des personnages que l'on retrouve - 4 ans plus jeunes - avec plaisir, mais aussi de nouveaux venus bien sûr, une intrigue qui prend corps au fil des épisodes (le premier sert à poser de grosses bases, mais c'est avec le second que l'histoire se forme), ceux-ci avoisinant les 2h30 de jeu chacun, un intérêt toujours relancé et des choix narratifs pour une histoire qui sera unique à chacun. Bref, j'ai adoré autant ce second Life is Strange que son prédécesseur, là aussi émotionnellement assez couillu. Et je me répète, mais Chloé est un personnage que j'ai vraiment adoré jouer, au caractère fort et à la vie bien remplie. Du lourd, encore une fois.
Test: Life is Strange - Before the Storm

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poisseman 322 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte