Magazine Afrique

Une année charnière dites-vous?

Publié le 14 janvier 2018 par Alf Raza

Une année charnière dites-vous?

Comme a son habitude, la Grande île aime nager dans le flou, a moins que l’on ne l’y ait plongé volontairement, qui sait: « L’élection présidentielle à Madagascar devrait se dérouler entre le 25 novembre et le 25 décembre de cette année, mais il revient au gouvernement de déterminer la date précise », dixit le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Hery Rakotomanana. En ce début de troisieme millénaire, on n’est pas encore capable de pondre de bonnes dates pour un rendez-vous avec les urnes pourtant depuis longtemps attendu et transcrit dans une certaine constitution d’une certaine république! C’est donc si difficile que ça? Quatre ans pour une commission, qui soit dit en passant est devenu permanente, pour trancher sur une date ou du moins de proposer une date car il s’avère que le dernier mot revient au gouvernement, une ineptie que seul la Grande ile a le secret: autant dissoudre cette commission si le gouvernement est le seul habilité a « accoucher » d’une date qui pourtant est des plus cruciales pour la vie et l’avenir de l’île Rouge. Mais bon, on le sait, on ne change pas une équipe qui (fait) gagne(r) , n’est-ce pas?

Et pourtant…et pourtant, cette année 2018 est une nouvelle fois une année charnière pour l’île, un quinquenat qui se termine et un autre qui pointe son nez, avec moins de soubressauts politiques et médiatiques pour le moment mais toujours avec son lot d’hurluberlus de tout accabit qui ne s’en lassent pas de soulever l’enthousiasme de leurs aficionados respectifs acquis a leurs causes. Pour cette cuvée 2018, on aura surement droit a une bonne brassée de phénomènes de foire comme candidats aux élections présidentielles, celles qui se sont tenues précédement ayant fait des émules, peut-être quelques têtes dirigeantes d’Eglises tous aussi louffoques les uns que les autres, enfin, il faut de tout pour faire un monde !

quoiqu’on en dise, l’année 2018 pourrait bien nous apporter son lot de surprises, avec  les deux anciens dirigeants qui ont déjà fait savoir qu’ils se présenteraient: Marc Ravalomanana qui pourrait bien se faire éliminer d’entrée de jeu vu les batons qu’on lui met déja dans les roues, et Andry Nirina Rajoelina et son divorce (consommé ou pas?) pas clair d’avec les tenants du pouvoir qui laisse trainer une forte odeur de souffre bien avant même l’annonce officielle tant attendue par ses partisans qui lui sont restés fidèles. dun rock and roll endiablé en perpective, les malagasy n’auront pas le temps de s’ennuyer durant cette année, ils resteront surement dans l’expectetive, ils resteront sur leur faim, comm d’habitude, avec les flambées des prix si difficilement contrôlées les plongeant immanquablement de plus en plus dans un marasme sans fin.

Une année charnière dites-vous?

Marc Ravalomanana, populisme ou réellement au chevet de la populace?

Difficile de croire que tout ira pour le mieux au vu du calendrier incertain que l’on nous expose- ou que l’on ne nous sort pas, c’est selon tout un chacun – et qui s’avère vide pour le moment, une période électorale qui « flotte » entre deux dates (sic) et des menées subversives de part et d’autre qui commencent a « arroser » a tout va les médias et les réseaux sociaux. Bref, on ne s’ennuyera pas cette année, ça c’est sûr!

Alf Raza

Publicités &b; &b;

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alf Raza 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte